MORT AUX CONS

les chroniques de la mauvaise humeur

Laissez-moi vous parler des pigeons…

Posted by Kuhn sur octobre 23, 2008

Version Wikipedia :
Les pigeons (genre Columba) sont des oiseaux de la famille des Columbidae, vivant à l’origine dans les milieux forestiers mais s’étant répandus, pour certaines espèces, en plaine et dans les villes, et se nourrissant principalement de graines, mais avec un régime très élargi autour des lieux où les déchets alimentaires leur sont disponibles, ce qui les fait parfois qualifier d’éboueurs urbains.
Pesant en moyenne de 200 à 600 g, ces oiseaux appartiennent à plusieurs espèces. On les trouve dans tous les continents. Le pigeon vit entre 5 et 10 ans et (en général) forme des couples stables. Le mâle et la femelle partagent toutes les tâches, y compris celle de nourrir les pigeonneaux avec le «lait» qu’ils produisent à l’aide d’une glande de leur jabot.

 

Version Wam :
Les pigeons sont d’ignobles créatures, de forme patatiphère, qui prolifèrent dans nos villes. Même Wikipedia le dit: ce sont des éboueurs urbains au régime très élargi (!), j’en ai même vu un bâfrer les entrailles encore fumantes d’un de ses congénères, écrasé dans un caniveau.

Les activités favorites du pigeons sont, dans le désordre : voler très bas avec une trajectoire imprévisible pour effrayer les passants, manger toute sorte de merde comme en atteste Wikipedia, avoir des pattes lépreuses qui feraient pleurer de désespoirs tous les missionnaires de la croix rouge à Jakarta et surtout, SURTOUT : déverser des hectolitres de guano, de préférence sur le quidam ou sur des chefs d’oeuvres d’architecture parfois millénaires.

A quoi servent les pigeons ? Excellente question… Procédons par élimination : Chaîne alimentaire, non, les pigeons ne mangent que des restes ou des graines et n’ont malheureusement aucun prédateur en milieu urbain. Beauté, chacun ses goûts, mais pour ma part je trouve que le pigeon est à la nature ce que Jocelyn Wildenstein est au visage humain : une grosse balafre purulente. Normalement, n’importe quel animal, vous le prenez bébé, il est mignon… hahaha, mais visez plutôt la gueule d’un pigeonneau ! Non, vraiment, les pigeons ne servent à rien, ils ne méritent pas de vivre. Et je suis prêt à subir les foudres de Brigitte Bardot, je le dis haut et fort : mort aux pigeons ! Je dirais même que je suis prêt à voter pour le premier candidat à la mairie de Paris qui inscrit à son programme le génocide du pigeon, même s’il est de droite.

Mais il y a encore bien pire que les pigeons… Eh oui ma bonne dame : les connards qui leur donnent volontairement à manger. Qui les engraissent, non contents d’être eux mêmes ventripotents et laids. Fermant les yeux sur la vacuité et la médiocrité de leurs vies de merde, ils se sentent aimés et utiles en donnant du vieux pain à ces rats volants.

Bref, tout ça (eh, vous avez remarqué, j’ai mis des liens hypertexte et tout !) pour dire: J’aime pas trop trop les pigeons et tous les cons qui trouvent que quand même c’est la vie, ça ne mérite pas tant de haine…

Publicités

23 Réponses to “Laissez-moi vous parler des pigeons…”

  1. Anonymous said

    je trouve que le pigeon est à la nature ce que Jocelyn Wildenstein est au visage humain:

    Allez, avoue que t’as pas osé mentionner Chantal Sébire….

    ooooops, après on s’étonne que je reste anonyme.

  2. jean forcep said

    fuck the pigeon fuck ’em fuck them all!

  3. Naty Jane said

    Certes ils sont patatiphères… mais de là à voter à droite…

  4. Navo said

    De plus ne plus marrants tes articles !

  5. Coon said

    @ anonyme: non, pas chantal sébire, parce que son histoire m’a fait de la peine. eh oui, il y a un petit coeur qui bat là dessous…

    @ jean forceps: yeah dude!! mets-moi un t-shirt de côté!! ;)

    @ natyjane: j’hésiterais quand même.

    @ navo: merci!! en même temps, les pigeons c’était la facilité, ça fait des années qu’ils me cherchent.

  6. Anonymous said

    Hey, non mais moi aussi ça m’a fait de la peine hein. De là à parler d’un coeur…humph.

    N’essaie pas de me faire honte, d’abord!

  7. Lili said

    A Londres y’a pas de pigeons.
    Nan j’déconne.
    En plus, ils volent à gauche.

  8. kabotine said

    complétement d’accord avec toi !

  9. -sTraTe- said

    « Pigeon !
    Oiseau à la grise robe,
    Dans l’enfer des villes
    À mon regard, tu te dérobes,
    Tu es vraiment le plus agile. »

  10. Coon said

    @ lili: héhé! mais au moins, dans les parcs, vous avez des écureuils trop mignons et pas juste des pigeons lépreux!

    @ kabotine: ouais, moi aussi je suis complètement d’accord avec moi!

    @ strate: Le seul défaut de Poolevoerde, avoir fait un poème drôle à la gloire des pigeons.

    • julie said

      Il faut savoir que chaque année, 350 tonnes de mégots sont ramassées à Paris par les agents de la Ville.Les jets de mégots sur l’espace public constituent un problème majeur de propreté à Paris. Les mégots ont un fort pouvoir de nuisance environnementale. Ils envahissent et salissent l’espace public et, lorsqu’ils atterrissent dans les égouts ; polluent les eaux usées.Jeter son mégot à terre vient gâcher le paysage urbain et le cadre de vie de chacun. C’est aussi un geste qui a de sérieuses conséquences sur l’environnement. Un mégot met entre 4 et 12 ans pour disparaître. Il dégage des métaux lourds et des polluants comme la nicotine, le cadmium et le plomb. Ces substances toxiques sont nuisibles à la flore et à la faune. Jetés dans les caniveaux les mégots polluent l’eau. Sur les grilles en pied d’arbre, ils sont aussi nocifs et réduisent la vie des arbres.

  11. Lili said

    Oulà, tu touches à un débat de société briton, là…

    Apparemment, les vilains méchants écureils gris immigrés ont pris la place et les boulots et les assedic des écureuils roux bien de chez nous.

    Moi je m’en fous, même gris ils sont choubidous. Et puis y’en a en bas de mon immeuble. En pleine ville. On a juste un carré de pelouse.

  12. […] Paris est toujours infestée de pigeons. […]

  13. Fushichô said

    Je te conseille d’écouter Mort aux pigeons des Amis d’ta femme. Ce morceau devrait te plaire (tout est dans le titre).

  14. Coon said

    @ Fushichô: Merci pour le conseil, j’essaierai d’y penser (quand je ne serai plus au boulot)

  15. pigeon said

    c’est toi le pauvre con à mettre à mort, tu ne mérites pas de vivre et j’aimerais que nos amis les pigeons chient et recouvrent ta gueule de fientes bien acides.

  16. Dameunèd said

    Après la lecture de cet article, je te propose une petite virée à la place St-marc, à Venise. N’oublie pas ton fusil!

    Et voici qui vient etayer la théorie du « pigeon-bombing » :

  17. emilie said

    :))) super article mais quand meme les pigeons sont plus beaux que jocelyn wildenstein et ce sont les pigeons de ville qui sont horribles, il y en de très beaux et très utiles comme les pigeons voyageurs, il y a plein de sortes de pigeons, les rouleurs, les culbutants et c’est pourquoi il y a de nombreux colombophiles en France mais bon pour vous rassurer il y a aussi beaucoup de chasseurs
    Pour finir, je dirai que le pigeon est très bon…dans mon assiette.

  18. . . . said

    c’est des etres vivant avant toute chose puit imagine toi en pigeon et con vote a droite pour te tuer toi et les autres sa te feré quoi

  19. dave said

    La prochaine fois fait nous a quoi servent les musulmans?
    ça m’intéresse…..

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :