MORT AUX CONS

les chroniques de la mauvaise humeur

« Bonjour, vous connaissez l’association AIDES? »

Posted by Kuhn sur janvier 19, 2009

Si vous vivez en ville, vous voyez de qui je vais parler… Si vous habitez à la campagne (y a internet là bas?! non ça va, j’déconne), je vais vous faire un petit topo: Dans les agglomérations de France, on se fait régulièrement aborder dans la rue par des gens toujours de très bonne humeur qui portent des K-ways aux couleurs chatoyantes et qui vous parlent très très vite et très très fort d’un truc qui fait pleurer sous les chaumières (sida, faim dans le monde, enfant qui se sont fait arracher des pieds par des mines anti-personnel tout ça). Évidement; pas seulement dans le but de nous informer ou de nous éduquer -bande de no-life qui connaissent mieux les fonctions annexes de facebook que les chiffres du cancer dans le monde- mais pour obtenir de nous un RIB, avec une signature qui les autorise à nous prélever tous les mois de 10 ou 20 €.

Bon, attention, donner de l’argent à des associations humanitaires, c’est très bien. Ils en ont besoin, ils sont dans l’extrême majorité très honnêtes et dévoués à leur cause, donc je n’ai rien à redire là-dessus.

En revanche, là où j’ai envie de sortir ma batte cloutée/taser, c’est quand je pense à ONG Conseil. Parce que non, les gentils moralisateurs qui nous sortent leur laïus ne sont pas des bénévoles motivés par leur seule conscience, en mission pour faire le bien dans un monde de pourris, ce sont des salariés!! Ils sont très bien payés (à peu près 10€ net/heure) et bossent eux aussi avec des objectifs de rentabilité et de productivité. Ils sont supervisés par des managers (oui oui, comme chez McDo) et encadrés par des « boosters » (comprenez un gars qui te remotive, quand tu en as un peu ras le bol de saouler les gens pour qu’ils te lâchent un RIB). Tout ça est bien formaté, voire marketé pour que chaque « recruteur de donateur » (c’est le terme scientifique du connard en K-way fluo) rapporte au moins 3 versements-mensuels-d’un-minimum-de-6€ par jour:

-On tutoie le passant, ça fait plus sympathique, style on est un mec hyper à la cool et tourné vers les autres.
-On pose des tas de questions, pour donner l’impression que les gens sont hyper intéressants et les inclure au « script ». (eh oui!)
-On donne des infos simples pour que le quidam croit qu’il apprend des choses; mais sans trop détailler parce qu’il faut pas perdre de temps.
-On valorise les victimes de notre racket en disant qu’ils font quelque chose de super, limite grâce à eux le monde deviendra vraiment meilleur…

Je sais tout ça parce que je l’ai fait… oui, trop la honte, j’ai porté un de ces uniformes chatoyants et déblatéré mon argumentaire pré mâché à des dizaines centaines d’innocents arpenteurs de rues parisiennes. Je peux vous l’avouer, je n’étais à la base attiré que par l’argent. J’ai subi la formation de trois jours (pendant lesquels j’ai quand même appris pas mal de trucs intéressants, je dois le reconnaître) avec les plus gros citoyens du monde* qu’il m’ait été donné de rencontrer, donc absolument insupportables de mièvrerie gauchiste (non les gens, je ne suis pas de droite… mais j’ai un cerveau et je sais que le monde ne se résume pas à: les riches sont vilains et les pauvres sont vraiment malheureux et c’est trop injuste, bouhouhou) (elle était hyper longue cette parenthèse…). Pendant les mises en situation, on m’a reproché d’être trop « commercial »… genre « fais gaffe, les gens ne sont pas des numéros, on ne parle pas de clients ni de rentabilité ici… » YEURK! (ça c’est le son retranscrit d’un mec qui a un rot bien bileux parce qu’il vient d’entendre un truc à teneur beaucoup trop importante en sirop contre la mauvaise conscience). Tout ça parce que je faisais des blagues, ils m’ont trouvé trop « séducteur »… Bref, l’idée qu’ils m’ont bastonné pendant tout le truc c’est que les gens qu’on accoste ne sont vraiment pas considérés comme des cibles commerciales et que si les gens n’étaient pas vraiment motivés pour « nous aider », il ne fallait pas leur casser les couilles ni les forcer. Résultat, je me suis dit que c’était hyper bien et qu’en faisant ça, je devenais peut-être un peu moins un connard cynique et que je participais peut-être à faire un monde meilleur.

Mais la réalité du terrain fût bien différente… En effet, après quatre jours et demi, un millards de « bonjour!!!! quelques minutes pour lutter contre le sida?! » et autres « Salut!!! Tu connais l’association AIDES?! » ils m’ont salement viré. Pourquoi? Je n’avais récolté que quatre feuilles de donateurs, pour un total de 55€ par mois à l’association. Eh oui, si tu veux avoir bonne conscience et faire de ce monde un endroit où tout le monde chanterait Heal the world en choeur, il faut faire du chiffre!!! Et dire que j’y avais cru!! Je suis un vrai gros cynique des enfers mais ils me l’ont bien mise à l’envers…

Alors comme je ne suis qu’une teigne revancharde, je vais vous donner deux methodes infaillibles pour couper court au laius moralisateur des bisounours en K-way:

  1. Continuez de marcher en déclarant: « Je suis déjà donateur!! » (très important d’utiliser le terme donateur, c’est le technique, ça prouve que vous savez de quoi vous parlez, ça crédibilise)
  2. Vous les repérez à l’avance (si vous n’y arrivez pas, il est temps d’aller voir votre ophtalmo) et sortez votre portable et faites semblant d’avoir une conversation super intéressante. Une fois la menace passée, vous remerciez votre ami imaginaire et raccrochez. (c’est ma préférée).

Ça marche vraiment à tous les coups, c’est testé et approuvé, garanti qualité.

Allez, ne me remerciez pas, c’est cadeau, ça me fait plaisir! En revanche, si vous avez envie de faire le bien autour de vous, je vous recommande de partir un peu dans des pays sous devs pour apprendre à lire à des enfants qui mangent un jour sur trois ou aider des lépreux à prendre leur bain, c’est un peu plus concret et épanouissant que de verser une somme (quelle qu’elle soit).

-Petit lexique du Coon au lecteur non averti-

Citoyen du monde: Être humain de sexe mâle ou femelle ayant une conception de la vie hyper manichéenne et plutôt anti-capitaliste. Il/elle aime s’habiller……. mal, bouffer bio/équitable, décorer son intérieur avec des trucs ethniques qu’il a trouvé aux puces de St-Ouen. Très enclin à faire le morale et à dire que « c’est scandaleux », sur n’importe quel type de sujet, avec une préférence pour les indignations faciles.

Publicités

59 Réponses to “« Bonjour, vous connaissez l’association AIDES? »”

  1. Didon, c’est pas très politic’ment correct ça ?! J’adore :D

  2. Salut Coon…

    Pas mal ton truc du portable…

    Par contre ça… « …Ils sont très bien payés (à peu près 10€ net/heure)… » , ça le fait pas trop…

    Ca aussi tu l’as fait « …apprendre à lire à des enfants qui mangent un jour sur trois ou aider des lépreux à prendre leur bain… » ?

    Misère…

  3. Coon said

    @ PrincesseOnline: En effet, ça ne plait pas à tout le monde…

    @ DPM: Truc du portable, tu parles d’un autre article? Pour les 10€/heure, je trouve que c’est plutôt décent surtout pour des mecs qu’on croit bénévoles. Quant aux petits enfants, je ne l’ai encore jamais fait, mais je vais peut-être partir à Madagascar cette année justement.

  4. « @ DPM: Truc du portable, tu parles d’un autre article?… »

    Non.

    « … et sortez votre portable et faites semblant d’avoir une conversation super intéressante… »

    Misère…

  5. lacroixdusud said

    ca me fait penser a ACN ce systeme…
    pour ce qui d’aider les pauv’ gens, en France et en Europe y en a suffisamment, pas besoin d’aller a madagascar. ;)

  6. Fushichô said

    Bah moi, qd j’ai le temps et que je suis de bonne humeur, j’aime bien discuter 2 minutes avec les gars comme ça. J’ignorais qu’ils étaient payés et qu’ils avaient un chiffre à atteindre ; mais ce dernier point ne me surprend pas.

    Petite réflexion sur le sujet, en passant (j’en ai un autre dans la même veine qu’il faudrait que je mette en ligne, tiens) :
    http://fushichou.free.fr/de_l_interet_des_ong_173.htm

  7. Coon said

    @ lacroixdusud: bien sûr, on peut donner des sandwichs aux clodos qui vivent en bas de ta rue. Je pense aller à Madagascar parce que mon oncle y a monté une asso et donc lui donner un coup de main.

    @ Fushichô: Alors il y a un terme pour les gens comme toi, je ne m’en souviens plus, je crois que c’est spoilers ou un truc du genre. En gros, c’est les gars avec qui tu tailles le bout de gras pendant un quart d’heure et qui finissent par se casser en te souhaitant bon courage… « A éviter », dans le manuel du bon recruteur de donateur!

  8. Alors dans ce cas, faut rajouter dans le manuel du bon recruteur de donateur d’arrêter de se dire « Tiens, ya un percé aux cheveux rouges là-bas (ou un hippy, ou un type en poncho éthique aux cheveux sales), j’suis sûr que le sort du monde l’intéresse, c’est une proie facile », parce qu’il y a des chances que ce petit punk anar (ou ce hippy, ou ce poncho) donne déjà quelque part ou s’investisse dans une asso quelconque.
    Donc, faites comme il y a marqué dans le manuel, évitez-nous !

    Mais j’aime pas trop remballer les gens directement, parce que je compatis à ce job de merde, dans la rue par temps de merde. J’ai passé tout un hiver à distribuer 20 minutes à Lyon à la sortie du métro, du coup, j’essaie d’être sympa. Sauf si je suis pressé ou de mauvaise humeur. Dans ce cas-là, je file tt droit, mp3 sur les oreilles, et je sors un « désolé, pas le temps » ou un « sorry, I don’t speak French », suivant la première langue qui me vient à la bouche (l’autre jour d’ailleurs, dans d’autres circonstances, c’était du japonais…)

    • Iolena said

      La reponse que je ferais en connaissant mieux la thématique et ce que le recruteur cherche ce serait: « je causerai bien avec toi mais t’as pas le temps »

  9. nutell said

    Lut Canard,

    ‘fectivement rien de bien gratifiant ..

    En Gros, Ca se résume : « Gars, enrôle pour des résultats digne d »un commercial en puissance, mais surtout ne laisse rien paraître de la technique assimilée .. »

    Quoique tu sais, on est arrivé @ une nouvelle ère ..
    Tout est commercial ..Donc Cela ne me surprend pas plus que ca..
    Cela passe des photos @ peine ton ptit cul rose @ lair, ou le mec arrive chez toi, et te reproche à la limite d’etre une mauvaise mère si tu n’achètes pas l’ensemble sa panoplie @ 850 E (ton enfant beneficie de photos contractuelles aux poses blablabbla .) .Au Bout de Bois ds lequel on pourrira ou brulera …

  10. nutell said

    http://orelly57.unblog.fr/

    Tiens Canard, j’tai rendu un ptit hommage..

  11. delicieuse.connasse said

    Dans la catégorie « moi-aussi-j’ai-fait-un-job-dans-la-rue-et-c’était-pas-vendre-le-réverbère-mais-presque », moi j’ai vendu la Mouise (magazine de feu le professeur Choron qui exploitait tous les blaireaux comme moi qui avait découvert son accroche dans Paris Boum Boum « Pauvre le matin, Riche le soir: rejoignez l’équipe des colporteurs de presse »).
    A part se faire exploiter en vendant un torchon sous la pluie, rien de passionnant à raconter. Mais un nouveau tuyau infaillible pour les type de ONG Conseil: leur dire que tu es à découvert. Ils te culpabilisent pas (RIB inutile pour eux), et mieux te plaignent.

  12. Coon said

    @ Nutell: Vous ici @ nouveau, quelle surprise! Merci pour le petit hommage.

    @ delicieuse.connasse: J’adore ton pseudo! Mais mes tips sont beaucoup plus efficaces, puisque ça coupe court à tout échange avec les recruteurs, donc pas de couplet sur « t’as vu la vie à Paris, c’est la misère, surtout pour les jeunes blah blah »

  13. Biaise said

    Haa! Ca fait du bien de dire ses vérités aux pseudo-bonnes-causes, aux gauchots-mèvres, aux citoeyns du monde hyppocrite ! Et je trouve que tu fais ça de mieux en mieux ! Tu entres dans la liste de mes râleurs préfrés, fréquentant Desproges et Guitry, alors surveille tes chevilles ! ;)

    Je me suis pris un belle dose d’articles car je n’étais aps venu depuis plusieurs semaines, et ça fait un bien fou !

    Bravo encore pour ce beau blog !

    • Iolena said

      Se défouler sa fait du bien et ici c’est assez bien tourné j’avoue. Intelligence et cynisme font bon ménage mais heureusement y’a pas que ça, enfin je crois.. J’me trompe ?

  14. petronille72 said

    Bravo pour cet article !
    normai de payer ! on ne peut pas passer sa vie à etre bénévoles….
    Mais qu’une assoc’ te vire car tu n’as pas fait de « chiffre » et en plus se marketise alors là ! je ne donnerais plus rien…sauf aux restos ….mais plus d’argent ….

    • Iolena said

      pour info c’est pas vraiment l’asso (ici Aides en l’occurence) qui vire mais la boite ONG conseil qui teste des recruteurs, ces fameux Kway dans les rues, et ne garde que ceux qui ont l’air de pouvoir tenir la route un mois de mission
      *(un job d’été pour jeune idéaliste sur motivé qui a besoin de sous) (ou pour formation commercial qui a du bagout ça marche aussi, même si officiellement c’est pas ce qui est demandé la démarche demande un certain savoir faire que les commerciaux connaissent déja)
      C’est un job. On est en France. Ca coute cher de faire bosser un français en CDD et ONG conseil fais au moins ça, vous pouvez pas leur enlever, d’essayer de rémunérer correctement ses employés et ses cadres.
      Et comme toutes les boites ca embauche, ca débauche, c’est pas une asso les mecs ! Monté par des gens qui ont chercher a trouver des systemes efficaces pour financer les assos, et ils sont arrivés avec ça, apparement ca plait aux asso et c’est ce qui marche le mieux. La loi du marché en somme.
      Ca craint le systeme haha je me marre je réalise que c’est bien de ça qu’on parle ici.

  15. gauchot-mievre said

    Hé bien hé bien ! J’ai fait le même job que toi mais j’ai tenu le mois complet… malgré le fait que je ne fasse même pas 3 bulletins par jour ! C’est bizarre comment se fait-il que l’on ne m’est pas renvoyé par manque de productivité comme tu le dis ? ONG Conseil paye bien ses recruteurs de donateurs… Et pourquoi une boîte qui travaille avec des ONG qui luttent contre la précarité devrait nous mettre dans des situations précaires ? Et demandez aux RD dans la rue, aucun ne se cachera d’être payé. Ca serait avec plaisir que j’aimerais travailler bénévolement comme ça sur un mois en 35H, mais on a tous un loyer et des charges à payer. On bosse pour des assos, comme tu le dis, parce qu’on a à coeur de rapporter de l’argent à ces associations. Faut savoir qu’un euro qu’un RD coûte aux assos, il en rapporte 4 pour l’asso justement. Le recrutement dans la rue s’avère être le moyen le plus rentable pour trouver de nouveaux donateurs. Alors oui désolé de prendre 5 / 10 minutes de votre temps pendant votre ballade tranquille ou séance shopping pour vous proposez de devenir donateur pour aider une asso qui a besoin de thune pour continuer de fonctionner et mener ses actions… Merci de prendre un peu de recule.

  16. yuki said

    salut!
    je pouvais déjà pas les blairer à les croiser tous les jours en sortant du bureaux (ils arpentent régulièrement la place de la bastille) mais savoir qu’ils sont payés et ont des objectif commerciaux ça me donne envie d’aller les tabasser!
    merci pour la technique du donateur, j’éssairais la prochaine fois au lieu de les mordre!

    • Kuhn said

      je t’en prie, tout le plaisir est pour moi!

      • Marie said

        Franchement vous devriez vous relire … cest du pur egoisme comme reaction .  » les tabasser  » ? Et yuki , dans ton boulot bien au chaud , place de la bastille , as tu penser au monde qui t entoure ? Le papier sur lequelle tu écris , l’ as tu remercier d’avoir ete coupe pour te donner ce support d ecriture ? C est vraiment un reflet de la societe , cette reaction minable .

         » payes et objectifs commerciaux  » . T as rien compris ou quoi , tu crois que les assos vont trouver des gens pour recruter des dons sans qu ils soient payes ? T as cru que c etait facile de trouver des volontaires ?

        Les objectifs commerciaux est un terme mal utilise , objectifs oui mais commerciaux non . C est pas du commerce , c est de l argent rassemble afin d aider des organisations dans le besoin . Vous croyez que les infirmiers vont utiliser des pansements en cartons ?? Vous les trouvez ou les pansements gratos ??? On dit objectis car cela motive les RD , c est a dire a partir d un tel nombre de donation , on a atteint un objectif journalier par exemple , sa permet au RD de se dire  » ouf jai atteint mon objectif , je pourrais peut etre ralentir un peu  » .. En gros pour t expliquer Yuki, c est comme quand tu vas a la gym , tu fais du step , tu cibles par exemple 500 calories , tu fonces jusqu a ta cible , et tu fais 500 calories, le but atteint , tu te reposes et va a ton rythme .Compris ??

        Alors avant de juger , essaye de te mettre a leur place , au lieu d utiliser des termes de violences … Parce que en haut dans ton bureau chauffée , le monde continue , et faudra pas pleurer si un jour tes gosses se retrouve a la rue ..

        Et pour toi Khun , bien malgre que tu ai essaye , j avoue c est pas cool d avoir ete vire …Mais ne sois pas decu dans ton ego , tu as des qualites oratrices tres intéressantes mais agressives cependant .. Il faut prendre du recul avant de mettre des posts comme ca sur le net . Les donations sont une partie , ou si ce n est la partie la plus importante des assos . Ne decourage pas les gens a ne pas s arreter , car du moins si ils ne peuvent pas donner ils peuvent au moins ecouter et s informer . De la commence l ‘evolution de la conscience ,, parce que le petit gars agressif , tu lui dis ce qui se passe en dehors de sa bulle , avec les bonnes infos, le gars il retournera secoue au bureau . Et si le mec culpabilise ( meme si a la formation ils te disent bien de pas faire culpabiliser les gens ) et ben c est qu il y a raison d etre , parce qu on est tous pareil On est tous cloues devant le pc , a mater des photos de greenpeace sur facebook mais on se sent tous impotents .,,, Une petite donation , c est la moindre des choses qu on puisse faire .

        Je citerai Einstein pour cloturer ce commentaire :  » Le monde ne sera pas detruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire .  »

        Sur ce merci de la lecture .

        • Loutre said

          Pour avoir travaillé pour cette boîte je me dois de rectifier certaines choses :

          -l’association paye pour avoir des recruteurs de donateurs dans les rues : il faut donc trouver un certain nombre de donateur pour que l’association y soit gagnante, d’où le principe du chiffre. Si tu ne fais pas de donateur tu te fais juste de la thune sur le dos de l’association! C’est pourquoi la première semaine est une période d’essai pour savoir si tu peux apporter à l’association.

          -la paye est élevée pour une raison pour éviter un trop grand turnover : c’est boulot physiquement et moralement difficile ( ce prendre dans la gueule : « moi le sida j’aime ça car ça tue les pd et les noirs » n’est pas vraiment agréable et encore c’est une version soft ) surtout quand tu parcours plus de 20km par jour et que tu dois être à 1000% à chaque instant

          -Pour le manager as tu expliqué qu’il faisait également le boulot de trouver des personnes dans la rue en plus d’avoir toute les responsabilité de son poste, et qu’avant il était tout comme toi un simple recruteur de donateur?

          Comment peux tu juger une boite en y bossant que quelques jours sérieux? Sans ces types de boites des associations comme aides n’auraient pas trouvé 170000 adhérants en 8ans car tu dois savoir combien il est difficile de d’adhérer à l’association via internet!
          Bref ne casse pas ce boulot qui a permis à des associations de réussir à mieux se faire connaître et à survivre. Et surtout à continuer d’agir !

  17. Mouthon said

    Je me suis longtemps tâté sur l’article qui allait faire l’objet de mon premier commentaire. Anyway.

    Grand bien leur fasse de vouloir faire le bien. Pour ma part – et bizarrement – je savais qu’ils étaient payés, mais jamais dans ma têtes ils n’avaient été des employés. Enfin, juste des bénévoles rémunérés quoi. Apprendre l’existence d’objectifs et de la pratique du licenciement dans un tel métier, transforme un peu le tout en un autre « milieu » financier.
    Je fais parti des gens qui leur tient la jambe pour en apprendre plus, et puis je leur souhaite bon courage en partant. Soit, je ne souhaiterai plus bon courage. Mais pour moi c’est important de connaitre l’objet du militantisme, de se faire des opinions, etc etc. Maintenant je sais que Greenpeace et WWF (que je préfère aux catcheurs) œuvrent pour le respect de la nature, des animaux, l’écologie, et la « pollution modérée », sans pour autant piffer les méthodes de l’autre; que AIDES est une ONG qui milite pour l’acceptation des malades par la société alors que sidaction récolte des fonds pour la recherche (ou le contraire, hein).
    Seulement, je pensais juste qu’ils (les fameux k-way fluos) avaient en eux un petit cœur tout fragile, tout ému par la situation des pauvres et des démunis, des oubliés et des abandonnés. Mais finalement, ton article me montre juste que ce sont les outils d’un autre système. Un système qui cherche, selon les dires des k-ways propagandistes (oulaoula, ça c’est du gauchisme de base!), à s’éloigner des multinationales et des gouvernements qui ne se serviraient d’un partenariat avec le Bien que pour soigner leur image. Enfin bref, je me sens devenir un peu plus flou à chaque nouvelle ligne.
    J’ai l’impression, d’ailleurs, d’avoir été floué. Par des gens qui sont porteurs d’informations à peine personnalisées, d’une exaltation feinte, d’un message destiné à émouvoir et ouvrir le portefeuille du premier qui accepterait de s’arrêter une minute.
    Pourtant, je donne 6€ par mois à la croix rouge, et j’aimerais donner aussi à Amnistie Internationale (Cependant sans qu’on me force la main). Parfois, ce simple retrait mensuel à 1 chiffre me met dans la merde, quand j’arrive à me stabiliser à 2,58€ le 26 du mois et que le retrait passe n’importe quand sauf quand j’ai la thune pour. C’est pour ça que parfois, rempli de ma bonne foi, de ma fierté de changer le monde, tombant sur n’importe quel ciré rose bonbon sur la Piazza de Beaubourg, entre Perrache et les Terreaux à lyon, place Grenette ou Victor Hugo à Grenoble (et j’imagine n’importe quel autre centre ville d’une aglomération de plus de 100k habitants en France), je leur dis l’air profondément contrit « Je donne déjà ». Mais cette réplique est bien plus souvent suivie d’un « Et vous ne donneriez pas à nous aussi ? ». Quand un peu effarouché par l’insistance, je me permet un petit « Mais vous savez, on ne peut pas donner à tout le monde », alors j’ai le droit à « Je vous laisse tout de même un formulaire » (non merci ça ira). J’ai essayé « Je suis trop à la dêche désolé » (toujours vrai), la réponse est « Mais vous savez, il n’y a pas de montant minimum ». Alors je ment. « Je ferai la démarche sur internet ». « Je donne à 3 ONG et je participe à l’association de ma mère qui aide à scolariser des enfants en Afrique » (Ce qui est totalement vrai pour la denière, mais qui me coute juste 22€/an, somme modique, vous me l’accorderez). Rien à faire, même quand j’en rajoute, que je dis que je donne à 3,4,5 organismes, que ma famille est co directrice des resto du coeurs, et que je vis 6 mois par an au sri-lanka pour m’occuper des orphelins lépreux violés victimes d’accidents de la route, de la déportation et de la seconde guerre mondiale, la demande est automatique, « J’veux bien des thunes quand même, mais rassure toi, c’est seulement parce qu’il faut que l’ONG ait un poids politique ». Alors admettons; mais se retrouver devant un mec arborant le tabar du bien universel et avoir l’impression qu’il veut seulement pomper notre fric, c’est pas agréable.

    Ok, ce n’est pas leur faute, faut bien nourrir minet et payer la pension de mémé. Je me considère comme une personne polie qui quand elle n’a pas le temps dit « J’ai pas le temps » (Surtout devant les gare quoi, non mais), ou quand j’ai pas envie, je dis « j’ai pas envie, une autre fois ». Parce que la personne devant moi elle ne les regarde même pas, ou alors seulement pour les « tuer des yeux » (saurez vous retrouver la magnifique référence ?) , et que moi je me ramène avec ma putain de tête de gentil garçon qui dit jamais non, et qu’il faudra bien refuser. Alors j’ai un message à adresser à tous ces gens là, c’est « MAIS BORDEL, AYEZ AU MOINS LA DÉCENCE DE DEMANDER PLUS A CELUI QUI TRAVAILLE PLUS. J’SUIS UN PUTAIN D’ETUDIANT DES BEAUX ARTS QUI GALÈRE POUR ACHETER 20M DE GRILLAGE A POULE, ET C’EST PAS PARCE QUE J’AI L’AIR GENTIL QUE JE VAIS FAIRE UNE PROIE FACILE POUR QUE VOUS PUISSIEZ RAMENER A VOS PATRONS MA TETE EMPAILLEE SUR UNE PLAQUE DE CHENE MASSIF. » Non mais.
    Je suis surtout déçu que des personnes que je croyais seulement engagées et sincères, sont aussi des employés comme tout le monde.
    Alors maintenant, je ne vais plus hésiter à sortir mon téléphone, ou à être sec, à ne pas faire honneur à ma tronche de gentil benêt, et je ne ferai pas non plus l’effort d’expliquer que c’est pas contre eux que j’en ai (quoique).

    Tout ça pour dire, dans une conclusion d’un vaseusitude rare. C’est pas ces gens qui sont pourris, c’est le système.

    Ah, oui, j’aime beaucoup ce site, il m’a beaucoup aidé à me défouler par procuration. du coup j’en profite pour lacher un peu de leste sur un sujet que tu as très bien abordé.
    Merci beaucoup de faire ce que tu fais \o/

    • Kuhn said

      Wow, ça c’est du commentaire !!
      T’as tout compris. C’est vraiment navrant et pourtant les ONG en question ont vraiment besoin de soutien financier…

      Merci pour les compliments et bon courage dans tes études aux beaux arts.

      • mouthonvolant said

        Merci de ta réponse alors que je commente n’importe où :)

        Comme tu dis, ils ont besoin d’argent. Du coup j’ai du mal à me faire une opinion. M’fin, je donne quand même.

        J’vais continuer à commenter je pense, parce que tu dis des choses vraiment intéressantes.

        • utopist said

          Mais bordel de cul vous êtes tous aveugles ou quoi ? Bien sur que ces personnes sont engagées, bien sur que si elles font ça c’est avec leurs tripes et pas seulement pour faire du chiffre !

          Et du chiffre ? bah ouiiiii il faut en faire effectivement, arrêtez de planer à 15 mille on est dans une société ou sans argent on fait rien (sauf si tu comptes vivre en totale autarcie et que tu as les couilles de subvenir à tes propres moyens, ce que je préconise fortement d’ailleurs mais que peu de gens sont capables de faire).

          Si t’es vraiment en accord avec l’asso et ses valeurs ça pose pas de problèmes normalement de vouloir rapporter le plus de thunes possible pour la maintenir en vie. C’est le système qui est pourri ? BAH OUAIS. Les recruteurs se retrouvent à être des employés qui paradoxalement défendent une cause qui se bat contre ce système ? BAH OUAIS. Mais au moins ce système elles s’en servent. Elles s’en servent pour le modifier justement (notez le cercle vertueux un peu).

          Alors si tu te fais virer pour n’avoir fait que 4 feuillets dans la journée (ce qui est déjà pas mal, c’est quand même strange qu’on t’ait jeté pour ça, y’a une couille dans le pâté là quand même) ça peut vouloir dire 2 choses : soit t’es tombé sur des gros connards, soit c’est toi le problème, tu n’étais peut être pas vraiment convaincu à la base.

          Alors faut arrêter de cracher de la haine tout le temps, laissez les gens faire leur boulot et défendre leur cause en paix. Les teignes revanchardes sont surement les personnes les plus malheureuses dans ce monde. PEACE.

          Signé une MIEVRE GAUCHISTE ET FIERE DE L’ETRE; Cordialement.

        • utopist said

          Sapristi il date vraiment cet article j’avais pas vu… tant pis au moins j’aurai donné mon point de vue

  18. Ayha said

    J’ai fait se taf mais pour emolife et un ami taf tjr pour ong conseil et franchement on a jamais cacher qu’on était payer !!! c’était juste pour dire sa !!! Voila et en attendant tu est bien content d’étre payer 10euro de l’heure non?! allez tchou !!!

    • Kuhn said

      avec ton salaire, je te suggère de t’acheter un bescherelle.
      « c’était juste pour dire sa !!! » hihihi, kikoolol !

      • Wonderwoman said

        Hmmm tout ces jugements négatifs, même si ils sont le rebond d’une situation familière pour toi Coon, me semblent un peu attifes… En effet, il faut savoir que le monde est construit ainsi ! sur une base commerciale et industrielle. Chaque entreprise se doit d’être efficace et rentable. Surtout lorsqu’il s’agit d’être prestataire pour CES Assos qui demandent de l’aide volontairement à ce type de structures. pour autant cela n’empêche pas ONG conseil de s’efforcer d’engager des gens réellement motivés, militants, avec de vrais valeurs sociales. Bien sur parfois c’est raté, vu que lorsque l’on a besoin d’argent (et c’est légitime) on peut être très convaincant. Payer les employés? bien heureusement. Parce que passer 7h sous la flotte ou dans le froid ça pourrit la santé physique et morale assez facilement ! Et il me parait également logique, même si il n’est pas tjr évident de l’accepter, qu’un manque de chiffre pousse ONG conseil à casser le contrat ou à ne pas le prolonger, vu que les objectifs réclamés sont surtout fixés par WWF, médecins du monde, croix rouge, aides, et autres fondations humanitaires indispensables. Ce qui me gênerai en revanche ce serait que cette entreprise paye ses employés à la commission (comme l’un des concurrents d’ONG conseil) ; pour le coup ce fonctionnement manque réellement de sens et sali totalement la valeur des assos. Voila ce que je me permet d’en dire, bien que je comprend parfaitement chacune de vos interventions (la liberté d’expression est là pour ça). bonne soirée à tous.

  19. noxs said

    haha donc tu tes fait viré et tu te venge?
    sauf que c’est pas a ong conseil que tu coutait de largent mais au association que tu etait si fière de défendre
    ba oui si tu récolte pas assez les assoce te paye plus cher que tu leur rapporte, donc tu fait l’inverse de ce qu’ils espère
    ensuite tu dit au gens d’aller prendre un bain avec des lépreux, mais les gens n’ont pas tous le temps de faire des chose
    par contre donné c’est aussi donné une voix pour l’assoce
    tu a apparemment fait la formation donc tu a appris que plus il y a de monde qui donne plus il y a de voie derrière l’assoce
    ce qui donne un poids au demande des assoce par rapport au politique
    et oui grâce a sa il a eu création de la CMU, des centre de dépistage gratuit et anonyme
    des programme d’échange de seringue reconnu d’utilité publique
    mais bon ta raison c’est vraiment de la merde ;)

    et ta raison dit que tes deja donateur, tu ne donne pas et tu fait semblant d’aider des assoce, a par la honte tu m’inspire pas grand chose ;)

    • Kuhn said

      si, je t’inspire un long commentaire avec un gros paquet de fautes d’orthographe.

      à aucun moment je n’ai dit de mal des associations, c’est d’ONG conseil et de leurs méthodes que je me moque. Quand bien même ils sont efficaces, leurs simagrées sur le thème « on a un coeur gros comme ça, mais on vire nos employés après trois jours s’ils ne sont pas assez RENTABLES » me débectent.

      Je te laisse avec ta bonne conscience en carton et retourne devant le métro avec tes amis bergers des arbres.

      ah, oui, j’oubliais…  » ;) « 

      • Marie said

        Ah ouais ton ego il a pris un gros coup en fait .. Ravales tout ca , allez sa va aller .. C est sur c’est dur de se faire virer au bout de 3 jours , mais est ce que sa vaut vraiment la peine de decourager les gens a donner une petite somme au assos franchement ??

        C est dur de ne pas avoir ete rentable hein ?? Et oui , c est sa le systeme ..Mais au lieu d etre negatif et de raler a tout va sur le système, prends des demarches positives , fais des posts plus souriants a la vie ..

        • Iolena said

          Je te suis tout a fait sur ce que tu dis là Marie.
          Zen.
          La démagogie dans un sens comme dans l’autre aide pas à avoir du recul. Et a lire Khun je vois d »un que les Kway fluo c’est une cible parfaite pour casser du sucre sur le marketing eco-bio-ethique;
          de deux: que non seulement la critique est parfaitement valable et s’applique a toutes les strates de l’action humanitaire et sociale, qui se voit contrainte d’utiliser les outils de la sphère business marketing, vu qu’elle a consulté des audits externes et qu’elle a regardé les chiffres: si ONG conseil est sollicité c’est que le service qu’ils proposent est le plus efficace et leur permet, a eux ASSOS !, d’atteindre leurs objectifs.
          Et si ça t’en tiens pas compte tu fond juste une durite sur ton moteur surchauffé que tu laisse s’emballer.
          Le protocole, le « script », la méthodologie… demander ? Il s’agit de proposer, mais c’est un concept ça,
          « proposer d’aider et d’apporter son soutient » Perso je suis a 100 hippie cool compréhensif tolérant suportif ouvert d’esprit tout ça tout ça. MAIS en bon bipolaire (c’est à la mode, tous schizo c’est un signe des temps) je suis aussi super cynique, égoïste, traditionaliste, intolérant si je dois l’être, protecteur, et donc je fais mes choix suivant mes moyens mes capacités mon humeur. Beaucoup mon humeur, beaucoup ma disponibilité et mes moyens.
          Que quelqun vienne me soliciter dans la rue je ne jouerai pas a chat avec lui/elle, je peux lui faire perdre son temps, en etant faible et gentil, lui signer son deal RIB si ça me chante et que je peux, lui sortir ma façon de voir, et je prefere etre trash avec LE SOURIRE que casser du bobo. Et pour le coup du bobo qui taffe pas celui qui vit de ses rentes, les seducteurs habiles qui sortent leur epingle du jeu me dérangent pas sur le coup parce que ca passe, c’est drole c’est classe, c’est de la drague ok. Ca c’est les meilleurs mec. LE probleme vient avec ceux qui sentent bien la pression, qui font pas leur « chiffre » et donc, on leur a dit, savent qu’ils coutent a l’asso, n’ont pas le droit de faire culpabiliser les passants mais t’inquiète qu’on leur fait savoir combien coute leur taff a l’asso. Plus que ce qu’ils touchent bien evidement. Le probleme c’est de se faire alpaguer et mettre la pression par quelqun qui feint d’etre a l’aise et de savoir lutter pour une bonne cause. Ca met la puce a l’oreille. C’est pas vraiment de leur faute, mauvaise gestion du stress. JE connais ça.

          Mais toi t’etais pas comme ça ? Je te vois plutot super humain, a faire dela diffusion pour AIDES et a tenir la discution jusqu’au bout avec un « booster » qui se rapproche pour te faire remarquer que si tu donnes pas 5000 bonjour / et que je te pose le principe de soutient régulier en moins de 2mn tu ne sers pas la démarche de RECRUTEUR DE DONATEUR qui n’a rien a voir avec le bénévolat a la cool pour une asso sur ton temps libre.

          De plus c’est des petits êtres humains avec un coeur, normal, comme tout le monde, ces Kway plus ou moins euphoriques, plus ou moins blasés, de leur vie, de leur journée, des 150 vents qu’ils se sont pris.
          Y’en a qui s’en sortent mieux que d’autres, c’est un peu comme avec les filles, c’est un peu comme dans un entretient d’embauche, y’a du perso qui pese dans la balance en plus du laius appris par coeur, directif, a l’écoute, esprit de synthèse, foi en l’asso que tu defends etc.. C’est subtil et c’est bien lourd comme mécanique en meme temps.
          ONG conseil ? C’est facile, c’est le fournisseur du service que les assos payent. Vous savez ce que ca veut dire je pense, en disant ça je m’adresse surtout à Khun, tout simplement que c’est un taff.
          A l’accueil je te rappelle qu’il est souvent précisé « bonne présentation » aux personnes travaillant dans la com on demande « un sourire inamovible » etc j’en passe et des meilleures. Lés bénévoles font de la prévention réduction des risques et n’ont pas vocation a trouver des donateurs.

          Ce taff demande de suivre un script et de connaitre par cœur un speech susceptible d’intéresser le quidam de base. Ca en soit c’est une plaie pour tout le monde, et en même temps c’est ce qui permet au recruteur de se poser sur des bases automatiques pour pas perdre son âme a ce jeu la trop vite et etre interné à l’asile le soir de son premier jour. Au delà de ça apres 3 jours de formation et en en parlant, en faisant ses recherches, n’importe lequel des recruteurs a de quoi nourrir une discussion relativement complète sur le sujet tres vite, niveau diffusion d’information le but est atteint déja à travers eux. PAr contre c’est pas du tout ce qu’ils te demandent c’est vrai.
          T’as raison le bat blesse. Je me vois mieux trouver 4donateurs en allant parler tranquillement avec des pélos, en prenant bien le temps d’être soi même, de lever les objection sans mélanger véritables opinions personnelles et script de merde. Apparemment test fait seuls les recruteurs expérimentés se permettent de miser sur leur savoir faire, leurs compétences de dialogue propres (c’est large ! ;)) Et meme eux pour faire leur taff, pas se faire tapper sur les doigts, honorer leur contrat, se remettent a la technique bourrin quand ca marche pas autrement. Voila. C’est dit comme un charretier et excuse, pas trop de blagues cynique je suis un peu divisé sur le sujet et y’a de quoi, ce qui me titille le plus c’est qu’on oublie de dire que ces assos ne fonctionneraient pas sans ces campagnes de recrutement de donateur, de levée de fond etc.. L’etat tout puissant super cool genre dieu le pere il te la met bien a l’envers tout les jours et si tu reflechit, on lui demande pas de mettre des cadeaux en bas du sapin ni de nous passer le savon sous la douche.
          Faut bien que y’en ai qui se bougent comme il en a toujours fallut. Et au café du commerce on cause on cause.. a bon entendeur mes meilleurs souhaits de paques !

  20. sophie rostain said

    Bonjour,
    Ton billet sur ONG conseil sonne comme un écho au livre « DONATEURS, SI VOUS SAVIEZ »…Même ambiance très école de commerce…
    Je cherche actuellement un job (j’ai un petit garçon de onze ans, plus de boulot après quatre années de cancer, etc…) et j’ai poussé la porte d’ONG conseil. Lors de l’entretien d’embauche, j’ai été jugée trop posée, trop rationnelle, intello.Pas assez d’émotionnnel… Moi qui pensais que justement, on s’adressait en adulte à des adultes…
    J’ai reculé devant le nombre d’heures (11h-19h), pas très certaine que mon corps supporte. Ils m’ont rappelé hier pour me suggérer de postuler à une autre mission aux horaires moins lourds. J’hésite. Encore plus en te lisant… Si je dois me faire virer au bout de quatre jours… Parce que, je me connais, je n’ai pas précisément été élevée en poulette de batterie marketing…
    ça ne me choque pas trop qu’ils soient payés, et bien. Les ONG bossent depuis trente ans comme des entreprises, mais quand je lis, ici ouailleurs, le nombre de gens qui croient que les recruteurs de donateurs » (quel joli terme…) sont bénévoles et membres des associations…
    Merci en tout cas de ton billet
    (si tu as un avis sur mon hésitation, tu peux m’envoyer un mail)
    merci
    sophie

  21. ta d loi ducine said

    Un autre « truc » à rajouter pour « couper le contact » (éviter son établissement) avec les recruteurs de donateurs dans la rue: dès leur « bonjour », répondre (sans s’arrêter) « Bonjour ONG Conseil, et bonne continuation! ». En général ça les interloque (les pauvres!), au pire on tombe sur une des 3 ONG qui ont un système de recrutement de donateurs indépendant, ou sur un un concurrent… Mais bon!

  22. Remy said

    Faudrait plus se rencardé avant de l’ouvrir pour dire n’importe quoi! Ce sont les association elle même qui sont à l’origine de la création d’ONG Conseil!!! Elles l’ont fait pour des soucis économique et d’éthique

  23. MidnightF said

    Je suis d’accord sur pas mal de points avec toi mais le principal étant : oui ONG Conseil = Connards.
    Maintenant, il existe depuis quelques années une boite qui s’appelle Cause A Effet, dont l’état d’esprit diffère largement de celle d’ONG. Cette boite est réellement basée sur l’éthique. J’ai fait des missions avec des débutants qui tournaient à 0.15 en réel (ce qui signifie moins d’un donateur par jour). Cette personne n’a jamais été virée. L’important est de montrer qu’au moins tu fais tout pour réussir. Première Chose.
    Deuxième Chose. Notre travail en rue. Oui, on tutoie les gens, on leur pose des questions. Et alors ?! Le fait de devenir donateurs réguliers pour une association est et doit être un plaisir, si ce n’est pas le cas, et bien c’est que cette personne ne veut pas être donatrice ou n’est pas assez sensible à la cause. On est dans la rue pour les gens qui ont envie de donner, qui sont touchés par la cause que l’on défend et qui ont la possibilité de le faire. On n’est pas là pour convaincre les gens de donner. Mais donner l’opportunité à ceux qui veulent de le faire.
    Dernière chose : OUI on est salariés. Eux, perso nous on est à 10€ BRUT de l’heure. Alors oui il y a les tickets restau, solde de tout compte + prime de précarité. Je ne vois AUCUNE raison d’en être honteuse. On fait du 35h/semaine, à faire notre travail 6h/jour qu’il pleuve, vente, neige, qu’il fasse une chaleur caniculaire on est là, à se manger des vents et parfois même des réflexions regrettables dénuées de respect. Clairement, si j’étais bénévole, je me réfugierai à une terrasse de café s’il fait trop chaud, trop froid, ou je ne le ferai pas car je serai trop fatiguée. Et oui, parce que c’est SIX SEMAINES non stop. C’est fatigant. Mais ceux qui restent (donc ceux qui n’ont pas démissionné après deux semaines de mission car c’était trop dur et ils étaient la pour l’argent) ce sont ceux qui sont vraiment motivés.

    Voila je tenais simplement à mettre quelques petites choses au point.

    • liloutte said

      En fait 10euros brut pour le net, tu enlèves 20% et puis tu rajoutes 10% de prime de précarité et 10% de congés payées… ce qui donne… whaoo 9,68 net… en fait comme chez ONG conseil…puisqu’il sont à 10euros brut aussi.
      On sent que tu es un ancien d’ONG conseil qui a été dégagé et qui a trouvé refuge chez Cause à effet, si ce n’est pas le cas, comment pourrais-tu les juger ?

  24. Juliana said

    Quel dommage que je sois tombée sur cet article après un entretien pourri avec un certain Eric d’Aides…. Des qu’il m’a vu, Eric a tenu m’effrayer en me disant que j’allais me faire agresser, même physiquement, que des gens allaient me cracher dessus. Il a tenu m’insulter en me disant que je n’avais pas d’imagination et en cherchant une définition sur Larousse, une que je connaissais très bien car j’avais un diplôme dans ce sens là. Surement, j’ai été trop lavée, trop peignée, trop élégante pour ce job, vu les têtes des mecs qui le font, et vu la tête d’Eric aussi. Mais ce qui m’a dégouté le plus c’était le cynisme de cet Eric qui m’a dit « tu vas là pour recruter des donateurs, tu veux leur argents, et tu n’as pas le temps de leur donner des informations, ils n’ont qu’aller sur le site s’ils en veulent ». Il m’a tenu entre autres un discours comme quoi leur travail est très important pour toute la société et les gens/les passants devraient leur être reconnaissants. C’est vrai, le fait de donner des seringues aux drogués aide toute une société à mieux fonctionner! Bref, c’était un entretien très dégoutant.

  25. Asfour said

    J’ai été « traumatisé » par un recruteur de donateurs dans la rue..j’exagère évidemment, mais après avoir pris le temps d’écouter son discours, j’ai voulu discuter avec la personne en question pour lui faire comprendre que je ne me sentais pas de choisir une somme à verser et de donner mon RIB dans l’immédiat. Oui je suis attaché à la cause que vous défendez mais cette question d’argent pour l’étudiant boursier que je suis me met mal à l’aise. « Quoi, tu n’as pas envie? Alors que tu approuves mon discours? Je fais pas une thérapie, tu veux pas? Tu peux pas? Tu te prends trop la tête, aller au revoir! » Ce recruteur s’est brutalement impatienté voyant qu’il perdait son temps à m’écouter bredouiller mon dilemme et m’a renvoyé une très mauvaise image de moi-même. Maintenant je n’ai plus envie de m’arrêter, je n’aime pas ces situations malsaines ou on essaie de te faire culpabiliser. J’aimerai qu’on nous propose autre chose que de donner de l’argent lorsqu’on est étudiant.

  26. Jazzitprod said

    Salut, juste un petit truc: ils ont effectivement des objectifs cela dit 55euros par mois ne rembourse pas ton salaire, j’ai conscience que c’est très difficile mais le problème se pose pas en termes de « rentabilité commerciale » mais de pragmatisme: s’ils ont 85% de leur « chiffre d’affaire » qui passe directement dans leur cause et 15% dans les frais, ca peut pas le faire de meme pas parvenir à recruter assez d’argent pour payer ces 15%…
    Bon, on va me traiter de vieux réac mais je m’apprête à connaitre les tribulations de la rue puisque je vais devenir donateur… J’espere réussir au moins a rembourser mon salaire :P
    a plus

  27. Hi, i feel that i saw you visited my website thus i came to
    go back the favor?.I am attempting to to find issues to enhance my web site!
    I guess its ok to make use of some of your concepts!
    !

  28. jeajean said

    Eh bien vous avez eu de la chance d’aller au moins jusque sur le terrain , et 4 jours en plus!! j’espère que vous avez au moins été payé » ces 4 jours (pas comme certains qui vous dégagent sans un centime parce que vous avez pas fait 100 clients en un minimum de temps ( j’ai connu quelqu’un comme ça! ) . personelement , ONG j’ai eu affaire en tant que donateur (6mois, apres ça m’a gavé et j’ai eu des doutes sur l’envoi des dons.) et en entretien apres avoir vu une annonce sur un site régional d’emploi . Alors les entretiens de départ c’est le must . Au téléphone j’ai eu droit à un ramassis de conneries : que toutes les assos sont indépendantes , qu’ ONG n’a rien à voir avec le détachement ou groupement des recruteurs selon les « missions » comme ils les appellent (ils manquerait plus que les témoins de jévéhor soient avec eux ça ferai plus chic mdr) ,après j’ai e droit au coup classique du « pourquoi vouloir travailler chez nous? facile , la réponse était dans l’annonce : le contact humain, inciter au don pour aider les assos , et réponse de l’interlocutrice « c »est pas tout à fait çà , vous présentez pas bien , oui il y a du contact humain , mais il faut surtout bien préciser aux gens qu’on veut pas d’un dons isolé , qu’il faut qu’il soit régulier etc..  » , je vous laisse deviner l’esprit lambda pseudo gaucho (limite on se croirait à la guerre…) . Finalement, on me recontact 3 jours apres pour un entretient 15jours apres, en live cette fois ci , dans un café. Et là , le clou du spectacle : rebelote apres lecture cv et demande de motivation « , c’est quoi les qualités qu’on cherche ?  » donc j’ai redit ce qui était dit au tél sans oublier la rectification qui m’a été très vivement conseillé de dire , et la réponse du gars fut sidérante  » non c’est pas vraiment çà , et on est pas là pour faire de la prévention ni d’expliquer le fonctionnement de ces dons , il faut vraiment que les gens donnent pour faire vivre ONG ET les assoces qu’elle représente » ; et après , je ne sais pourquoi le « recruteur » a dévié sur des questions assez bizard pour moi du genre « qu’est ce que tu fais si on te tabasse  » « et si un mec passe et te traite de pédé » etc (là je ne vous cache pas que j’ai vite compris qu’il y avait du militantisme , limite de l’extrémisme) et j’ai répondu du tac-o-tac  » je dis ce que je pense « . et là , entretien clos  » au revoir , tu nous serviras à rien , si tu réagis comme çà on sera mal vu » . Voilà , je vous fait partager ma courte expérience ( et je ne repostulerais plus pour ce genre d’emploi ). Libre à vous de penser ce que vous voulez , mais depuis cette expérience .En effet , je préfere aider à faire le « bien  » différement de ces pompes à frics , comme aider les sdf en leur offrant à manger ou à boire (selon mes moyens et envie , je suis pas l’abbée pierre non plus).

    • jonathan said

      Ce que tu dis la m’interpelle Jeajean
      soit dit au passage tu cherchais un job il semble. Son militantisme comme tu l’appelles semble viser a te prémunir de la surprise face a un mauvais accueil. Je crois deviner que tu y a décelé une certaine tension dans ton entretient est ce que je me trompe ? Les métiers de contact et de négociation, et surtout pour des missions de rues dans ce genre, demandent une bonne assise face aux tempéraments variés que tu peux croiser.
      *Pompe a fric* est un terme assez approprié je trouve, le but étant précisément de trouver du fric pour des assos. C’est plus une image qu’une comparaison dégradante si tu y penses ;)

      En ce qui est de faire le bien en accueillant des sdf et des gens avec des problèmes plus grand que moi, expériences persos sous le coude je te dirais simplement qu’on a pas tous la carrure et le savoir faire d’un travailleur social, d’un psy, d’un éducateur, ou encore des talents de médecin, d’écoute transactionnelle etc..

      J’ai une immense estime pour ceux qui font ces métiers avec conviction et tentent de réparer les brisures dans les vies des autres. J’ai plusieurs fois mis en péril mon couple et mon équilibre en me croyant en mesure de faire un peu « l’abbé pierre  » comme tu dis.
      Et faire sourire quelqu’un au hasard de ses rencontres, payer un kebab a un inconnu de temps en temps, dialoguer dans une rame du métro ou assis a attendre quelqu’un dans un parc ou autre, ça me parait n’être juste pas un conn*rd et avoir un petit peu de soleil en rab, c’est bien pour aimer, ca aide, appeler ça de l’engagement faut venir de loin dans le pays des sociopathes tout de même, mais j’en convient c’est un pays qui ressemble beaucoup au notre quand les visages sont gris.
      Pour ce qui est de donner la pièce je suis une pince. Je ne donne que si un spectacle un poème une chanson ou autre vont avec, ou alors cas exceptionnel et je ne supporte pas de me faire solliciter.
      En revanche rendre service, un vrai service, m’honore énormément. Et je pense qu’on est tous susceptibles d’être en quelque sorte béni (comprendre éprouver un sentiment d’élévation) a prodiguer un travail sans rémunération pour quelqu’un/un groupe qui saura en tirer avantage et en a grand besoin.

      Oui ça peut être aider une grand mère a traverser un carrefour encombré, donner 10€ pour une cause qu’on soutient mais ça peut aller bcp plus loin, comme exercer son métier pour rien comme ces artisans, charpentiers, maçons qui s’étaient rendus disponibles pour reconstruire après certaines catastrophes naturelles, après AZF etc..

      Pour ce qui est des recruteurs de donateurs je les ai toujours zappés, une asso m’avait interpellé et du coup quand j’avais croisé un chasuble aux couleurs de cette asso j’étais ravi d’en savoir plus et de faire un don régulier. Ca ne tenait pas au magnifique sourire de l’étudiante en question, mais ça aurait pu si j’avais trouvé bon de lui mentir de la sorte pour converser avec elle, ce qui est un peu con vous trouvez pas ? autant l’inviter très vite a un café après sa journée//

      Tout ça pour dire, sans ces recruteurs, et même si je désirais soutenir une asso, j’ai attendu de les croiser pour le faire. Et j’en éprouve aucune honte, les choses viennent parfois sans qu’on les force.

      A recruter des donateurs j’ai remarqué que le speech était une protection, qu’être personnel demandai plus de recul pour commencer et que la journée ne pouvait que très exceptionnellement être constituée de pures rencontres et de 8 signatures « faciles ». Après certains on plus de naturel que d’autre pour ce genre d’office. c’est un métier finalement. Que je ne ferait certainement pas pour plus de 3 semaines a mon point de vue, question de santé mentale. Quand je pense aux artistes jongleurs de rue etc.. idem je leur tire mon chapeau. Autant de gens croisés sans oublier qui ils sont et sans se noyer et commencer a mépriser tous ceux qu’ils croisent.. c’est un tour de force.

  29. VNRDilohm said

    Alors voilà… Encore une personne pleine de bonne volonté et de beaux idéaux rejeté par ONG Conseil…
    C’est vrai, être recruteur de donateur n’est pas donné à tout le monde et les personnes qui jugent ceux qui sont aptes (ou pas) restent des être humains capables d’erreur.

    Si véritablement tu as été « lourdé » parce que tu as « seulement » trouvé 4 donateurs pendant ta période d’essai alors oui, tu as raison de gueuler… Mais gueuler sur qui ?
    Tu as fait 4 jours dans une boite et tu te sens légitime à la critiquer dans sa globalité ?
    Tu t’es fait virer par un responsable d’équipe et tu penses pouvoir juger de l’entièreté des personnes qui travaillent dans ce domaine ?
    Si tu lis tous les commentaires sur ton article tu verras que certains peuvent témoigner de méthodes différentes.
    Mais d’un autre côté… quand tu es payé ça amène une certaine responsabilité non ?
    Oui les recruteurs sont payés pour proposer aux passants de devenir donateurs et pour faire en sorte d’en ramener le plus possible. Hey gadjo ! on est pas chez les bisounours ! sinon les assos n’existeraient pas !
    Tu as déjà vu un taff où tu es payé pour une chose mais on ne te dit rien si tu ne fais pas cette chose ?
    Si demain tu vas chez ton médecin tu lui diras pour moi : »pas grave si j’ai une maladie et que vous ne la détectez pas, l’important c’est que vous soyez sympa »

    D’un côté Monsieur critique les « citoyens du monde » pétris de naïveté et d’illusion et d’un autre il est déçu quand la réalité le rattrape… Mais qui a été naïf dans l’histoire ?
    Je connais un paquet de recruteur et je pense qu’au moins 80% de ceux qui font ce métier le font par conviction. Il y a un gros turnover c’est vrai et de plus en plus de crétins font ce job c’est vrai ! Et ce sont eux qui apportent une mauvaise image et c’est bien dommage. Mais avoir fait ce boulot m’a apporté autant que j’ai pu apporter aux assos.

    Les recruteurs sont payés ! Mon dieu ! Cela veut-il dire que pace qu’on bosse pour des assos il faudrait être exploité !
    Travailler gratuitement ça a un nom… beaucoup d’africains en ont pâti pendant 400 ans…
    As-tu seulement conscience de ce qu’est le bénévolat aujourd’hui ? Va voir : une majorité de personnes agées qui sont arrivés dans les assos uniquement parce qu’ils ne savaient pas quoi foutre une fois leur retraite arrivée ! et tant mieux, pour garder le contact, se sentir utile et garder une sociabilité il n’y a pas mieux. Loin de moi l’idée de critiquer le bénévolat ! les assos en cherchent toujours, bizarrement elles n’en trouvent pas… peut-être les gens ont autre chose à foutre ou n’ont pas le temps…

    Personne ne fera le boulot des recruteurs gratuitement. Tu as fait 4 jours tu dis… tu te vois te prendre des vents et être face à l’indifférence générale face à des problèmes grave 35 H par semaine ?
    Sans en avoir l’air, être recruteur c’est un vrai boulot qui demande des compétences et une putain d’abnégation. Tu parles des commerciaux, tu dis que les recruteurs sont surpayés ? Mais ce qu’ils font dans la rue pourrait leur rapporter bien plus s’ils bossaient en tant que VRP pour des grosses boites. Et pour info le SMIC c’est de l’exploitation, les « presta » ont raison de payer un peu au dessus…

    Il faut croire qu’en France on est victime d’une certaine vision de l’humanitaire : les gens doivent vivrent d’amour et d’eau fraiche (entendre être bénévole), ne jamais faire d’erreur, et toujours avoir des résultats parfaits…
    Hého! C’est pas Disney ici ! Heureusement que les ONG n’ont pas que des bénévoles à leur disposition sinon elles n’auraient pas grand monde ! Tu te vois toi partir 6 mois à tes frais pour aller aides les gens loin là-bas ?
    Et puis finalement… Tu crois pas qu’ils en ont marre les « gens loin là-bas » ? Peut-être il faudrait arrêter de les prendre pour des cons !
    Saviez-vous que les Africains avaient un cerveau et deux bras et que peut-être ils en ont marre de voir de prétentieux occidentaux se ramener pour les aider ?
    « Ne vous inquiétez pas j’arrive, je vais vous aider parce que franchement vous êtes pauvres et vous ne savez pas quoi faire »
    Vision paternaliste et néo colonialiste dont on est quasiment tous victimes…

    T’as raison va à Madagascar t’occuper d’un orphelinat où tu vas passer 2 mois.
    Genre les gamins des orphelinats ont été abandonnés et toi tu arrives, tu t’attaches et tu te barres en les abandonnant (ça leur changera) mais tu as raison c’est ça l’humanitaire à la française.
    Tu as raison, va donner des bains à des lépreux, il n’y a personne là-bas pour le faire ils ont besoin d’un chevalier BLANC comme toi pour les aider.
    Mais arrêtons de prendre les gens pour des cons !

    Et à côté de ça, par notre mode de consommation, nos votes, notre refus de changer notre classe politique qui exploite depuis toujours ces pays, on ne change rien.
    Par notre manque d’intérêt nos gouvernants et nos multinationales peuvent continuer à exploiter les ressources de ces pays sans jamais de retomber pour les populations.

    Mais tu as raison : il faut s’en prendre aux recruteurs qui aimeraient que les choses changent.
    Tu t’es trompé d’ennemi je crois. Tu es juste vexé mais c’est pas grave on s’en remettra t’inquiète pas.

    Maintenant je suis d’accord il faut être vigilant. De plus en plus de recruteurs font de la merde et culpabilisent. De plus en plus de recruteurs donnent une mauvaise image de ce boulot et trop sont relous. Mais essayons de ne pas faire d’amalgame. Ces personnes font de leur mieux pour faire change les choses (et quel que soit le prestataire).
    Mais ne postulez pas pour ce job si vous ne pensez pas être capable de le faire. Ça vous évitera des souffrances et ça évitera à un responsable d’équipe de prendre des décisions à votre place…

    C’est dur d’exprimer un propos par écrit et d’autant plus dur en si peu de mot.
    C’est un sujet dont il faudrait débattre bien plus longuement.
    Malheureusement on préfère critiquer rapidement pour créer un remous et attirer l’attention. C’est tellement plus facile qu’une véritable réflexion sur le sujet…

    Et puis ça défoule… apparemment c’est le but de ce blog non ?

  30. jonathan said

    L’humanitaire est un vaste sujet. Le business, ou comment financer, rentabiliser une action, quelle qu’elle soit, en termes financiers ou de retombées effectives, et a quel prix.. ça vaut combien un wat san français billet d’avion per-diem et assurance incluse? C’est un peu comme les bébés tortues l’aide humanitaire (peut etre encore plus dans le developpement) pour 1000 envoyé y’a quelques euros qui parviennent en bout de chaine. NE rien faire serait abhérant. L’idée d’avoir des indices clairs d’effectivité est inévitable si on veut mesurer l’efficacité d’une action, l’engagement d’ingénieurs et de chirurgiens a besoin d’une logistique carrée pour etre soutenue et etre efficace. Et meme dans une mission militaire y’a des frais qui pourraient en pousser plus d’un a crier au gaspillage.

    Chercher des financements, vendre des tickets de tombola… a une autre échelle.
    Faire de la diffusion d’info et eveiller l’interet et la cusiosité, permettent malheureusement pas de financer les projets.
    LEs techniques du marketing et de la gestion sont partout, a nous de mettre notre morale encore un cran au dessus.
    Et personne n’est vraiment au dessus de la séduction, du coup de coeur, de la mauvaise humeur, ou des idées fausses, des préjugés, c’est une sorte de combat, ou au moins de vigilance permanente.

    Recruteur de donateur c’est une mission éprouvante. Il faudrait revoir le personnes rencontrées qui voulaient parler plus du sujet, en dehors des heures de recherche, parce que ce n’est pas l’actrivité pour laquelle l’asso rémunère.

    fonder son comité de soutient pour ça.

  31. abdelkadri allal said

    -au nom de dieu :
    -bonjour à tous :
    -je mappèl : abdelkadri allal du maroc
    -je suis marié et père de 2 enfants
    -n*77 route mly hfid ville de : midelt.maroc
    -je suis retraité des FAR en 2004 suite malade
    -ma pension est de : 120 euro par mois
    -pas de logement pour moi me conçernant, jai loué seulement une maison avec : 70 euro par mois +eau+electricité.
    -mes 2 enfants ont été arrétés leurs études à cause de la pauvretée
    -mes 2 enfants ne travaillent pas
    *1er enfant : fillle agée de 23 ans ne travaille pas
    *2eme enfant : fils agé de 20 ans ne travail pas et encore malade dans sa main gauche poignet depuis 2009 suite chute en joue au foot-ball, malgré pas d.argent pour moi pour voir un medeçin traumato, maintenant sa main est handicapée, dans le mois 3/2013 jai vu un medeçin tramato à lhopital militaire de meknes et qui m.a dit que la main de mon fils ne guerie pas , pas de solution car c.est trop tard et il a des douleurs pour toujours.
    -moi aussi je suis malade dans mon pied droit depuis 1999 suite genou opérée et jai des douleurs pour toujours je peux pas travailler et jai l.age de 53 ans.
    -jai un credit avec bank populaire agence de midelt.maroc somme de : 1300 euro compte n* 70544320008.
    -jai un credit avec société EQDOM pour une somme de : 1400 euro dossier de credit n* A9005083 je peux pas les traiter.
    -je vous demande pour m.aider et nous sortir dans cette situation la plus difficile, nous souffrons beaucoup de la pauvretée.
    -tous documents justifiés et demandés par vous je vous les dois fournir immédiatement.
    -merçi à tous qui m.aide
    -je demande à dieu pour vous protège et vous donne une longue vie et bonne santé.
    -voila mon email : abdelkadri.allal@hotmail.fr
    -voila mon tél : +212600.81.14.42

  32. garry54 said

    pour tous les bollos: pour ne pas parler a un recruteur de donateur, vous pouvez aussi lui dire: non merci, je n’ai pas envie .. Le bonne journee est facultatif! Mais pour cela, il faut simplement porter un peu ses couilles!!!

  33. Mazette said

    Profil « séducteur »…je crois que j’ai une petite idée de la « citoyenne du monde » qui t’a coaché dans le merveilleux monde du « Charity Business »

  34. Koné said

    Salut. T’étais payé au jour, à la semaine ou au mois ? J’aimerais bien savoir, merci

  35. liloutte said

    Peut-être que tu t’es fait viré parce que justement je te cite : « je n’étais à la base attiré que par l’argent » et que le responsable d’équipe t’a bien cerné…

  36. hana said

    bonjour je suis en procés avec ong conseil et je cherche des personnes qui ont travaillés pour cette société et qui peuvent témoigner par écrit de leux expérience juste dire la vérité et rien que la vérité est ce que quelqu’un est partant?

  37. Nico said

    Salut Einstein, dis-moi, du coupoint, ta solution miracle pour que les ONG récolte de l’argent, c’est quoi?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :