MORT AUX CONS

les chroniques de la mauvaise humeur

Marre de la connerie.

Posted by Kuhn sur mai 12, 2009

J’aurais dû y penser un peu plus tôt, puisque c’est comme ça que j’ai commencé à dire « Mort aux cons ». C’est précisément eux qui m’ont donné envie de partir en sainte croisade contre la crétinerie quotidienne de notre temps. Je veux parler de ces connards-gauchistes-moralisateurs-faux-rebelles de militants anti pub.

anti pub

Si vous prenez le métro parisien de temps en temps, vous avez forcément été confrontés à leur combat à deux francs six sous. J’imagine que ça doit être la même chose dans les autres grandes villes de France. En fait, partout où on trouve un panneau de pub, y a toujours un adolescent attardé qui porte des t-shirt Che Guevara pour aller toyer (= gribouiller pour les gens qui n’ont jamais fréquenté de taggeurs) les affiches en noircissant les dents des jolies-mannequins-de-treize-ans-photoshopées (wow, trop subversif!!).

Attention, je ne suis pas de droite et je ne milite pas pour la pub dans les transports en commun, à vrai dire je m’en fous complètement. Moi ce que j’aime regarder dans le métro, c’est les gens et surtout les moches. En revanche, je trouve vraiment pitoyable de voir que ça fait maintenant bien dix ans qu’une poignée de mariachis des bacs à sable nous emmerde avec leur morale à deux roubles. Ceux qui m’agacent le plus sont les donneurs de leçon sur le thème: « la télé vous suce le cerveau, réveillez-vous bande de moutons!!! » Ils croient vraiment qu’en écrivant ça sur une affiche du métro avec des fautes d’orthographe qui décollent la rétine, ils vont vraiment réveiller la conscience des gens et transformer le con de base en Diderot des temps modernes?! Naaaah!

Ah, j’allais oublier les jeux de mots carambar en mode subversion en carton. Dites donc, c’est rudement bien trouvé « con-sot-mateur »! C’est probablement la puissance de ce jeu de mot qui a tué Raymond Devos. Bah ouais, tellement vener de pas avoir pensé à celui là, Raymond fait une attaque et nous rejoue le sketch de l’ambulance et du corbillard. D’autres moralisateurs insupportables: les feministes du dimanche. Avec leurs slogans de chiennes de gardes anti femmes objets. Comment faire la promotion d’un soutif si on ne met pas une nana avec de jolis seins..? Bon, je veux bien faire preuve d’un peu de bonne foi: on est pas obligé de montrer une paire de fesses pour vendre un savon. Mais c’est la rebellion à tout bout de champ qui me pose vraiment problème, comme j’en avais déjà parlé (le passage sur les grèves).

Ouais, c’est bien à eux que j’attribue le mérite de m’avoir lancé. J’avais même prévu, à la base, de m’acheter un marker rouge bien épais, pour entourer leurs merdes et y apposer un bon gros  « mort aux cons » en capitales d’imprimerie. Parce que franchement, si t’en as tant marre de la pub que ça et que tu ne le supportes plus, va vivre sur une île déserte ou au fin fond de la Creuse, ça te détendra et ça nous fera des vacances. Parce que j’aime pas trop trop qu’on me fasse la morale sans raison.

Publicités

20 Réponses to “Marre de la connerie.”

  1. Loyl said

    « J’imagine que ça doit être la même chose dans les autres grandes villes de France. »

    Non pas vraiment, dans le metro de Lille, il n’y a aucune publicité et je trouve ça vraiment agréable. Pour avoir vécu 2ans sur Paris, j’en avais vraiment marre de me faire agresser par une publicité tous les 10m.

  2. zuda said

    « Moi ce que j’aime regarder dans le métro, c’est les gens et surtout les moches. »

    Voilà pourquoi tu cherches autant ton reflet dans les fenêtres ! :D

  3. Max said

    Hannnn ya de la taille !
    Sinon l’autre jour, je suis tombe devant l’affichage sauvage le moins utile du monde, avec un genre de trait d’esprit mauvais, mais au final aucun message du tout. Ça ne revendiquait juste rien. Je pense qu’après une heure de réflexion pour trouver un truc qui sonnait, ils ont totalement oublie le but de leur message. C’était assez drôle!
    Cependant je l’ai oublie… donc vous n’en saurez rien :D haha

  4. P.o.L said

    Ils ont certes le droit d’être naïfs et un peu cul-cul la praline, les taggeurs-moralisateurs des bacs à sable, mais ils sont avant tout pour moi, des pollueurs visuels avec leurs gribouillis pourris. Si au moins il en ressortait un peu d’art graphique, ça ferait p’être avancer le schmilblick… ^^

  5. Fushichô said

    Bah moi je suis d’accord avec eux à 200 %. Le point où je te rejoins, en revanche/par contre*, c’est que les jeux de mots sont pourris.

    (*rayer la mention inutile)

  6. Coon said

    @ Loyl: Wow… ça a l’air trop bien Lille! Je vais peut-être envisager de m’y installer… non j’déconne, jamais de la vie!

    @ zuda: jamais on m’a vanné comme ça, j’suis tué!

    @ Max: grave, de la taille de compèt’! Sinon, j’ai rien compris à ce que tu racontes…

    @ P.o.L: Moi c’est surtout les adolescents attardés qui me font de la peine, un soir j’ai vu une esquade de « marre de la pub », moyenne d’âge 35 ans… pathétique.

    @ Fushichô: Ca m’étonne pas de toi, espèce de punk à chien!

  7. Kléo said

    wo senst’ ton blog ! quelle claque ! j’adore :) bon ben du coup t’es obligé d’être dans mes liens !

  8. Mais si y’en a de la pub dans le métro de Lille, de minuscules encarts 40*50 cm, de la gnognotte comparé au matraquage parisien.
    Sinon, ce que j’aime dans votre métro, ce sont ces poésies pourries affichées dans les rames, au moins aussi intéressantes que l’étude du moche, à l’honneur d’ailleurs ce soir sur arte…

  9. Fushichô said

    Moi je suis un punk, Un punk avec un chien, mais mon chien il est mort d’un cancer de la truffe…
    C’est bête je l’aimais bien, Il s’appelait Vicious, Il savait tendre la patte et compter la monnaie, et faire la différence entre un skin et un vieux…

  10. Welsh Corgi said

    C’est la première fois que je suis autant d’accord avec une de tes sorties… Et pourtant dieu sait que certaines pubs font mal aux yeux.

    Mais ce que je préfère quand même, c’est l’argument qui est de dire que les espaces publicitaires pourraient être remplacé par des « espaces de création artistique ». Au vu de la qualité visuelle de leurs gribouillis, j’ose même pas imaginer le résultat.

    Fushichô tu n’as qu’à prendre une poule…

  11. Fushichô said

    @ Welsh Corgi : J’y pense, j’ai déjà la laisse à clou.

  12. Bend said

    Oulah je deviens accro…
    J’attends avec de plus en plus d’impatience la saloperie suivante! C’est qu’on y prend goût à ces petites conneries.
    Et sinon un café/débat sur le relou qui ne se lève pas du strapontin quand le métro est bondé?! La nana qui se maquille à la truelle dans les chiottes du bar?! Les gens qui s’appellent tous mon/ma chéri(e)?! Enfin je dis ça, je dis rien…
    « Ouais ben dis rien… » Je t’entends déjà… Quel doux bruit!

  13. RMK said

    Moi ce qui me fait chier c’est le rapport pub omnipresente/prix prohibitif du ticket de metro/service de merde de la RATP (agents pas polis – quand ils sont la – , distributeurs qui ne marchent pas, incidents techniques a repetition…. bon tu as fait une note la dessus hein).
    Les 4×3, ca leur rapporte des sous non ? On se demande ou ils les investissent… Putain je suis content de ne plus vivre a Paris.

    • Coon said

      @ Kléo: Merci! Je veux bien entrer dans tes liens, pas de problème!
      @ iT had to be you: Est-ce qu’on peut vraiment appeler poésie un truc de quatre mots et demi…?
      @ Fushichô: Je savais que tu aurais la bonne référence!
      @ Welsh Corgi: Héhé, créativité artistique, mes couilles ouais!
      @ Bend: Non, je ne dis jamais « bah dis rien… » c’est ce que j’appelle du non-humour, mais j’y reviendrai. Au fait, merci!
      @RMK: Le métro est assez relou en effet, mais si tu voyages un peu dans les grandes villes des pays étrangers, tu verras qu’on est pas loin d’être les mieux lotis quand même… Et après tout je suis quand même content de toujours vivre à Paris.

  14. Piline said

    wéééé un article sur une de mes envies de mordre quasi number un!

    Mais ce que j’aime chez ces redresseurs de torts, c’est leur gout du paradoxe:

    un soir j’ai vu un jeune homme, la mèche et le marqueur rebelle, taguer une publicité en écoutant son i-pod et en essayant de ne pas tacher ses converses….

    …c’en était presque poétique…..

  15. onebigday said

    Bon, ça cite les Fatals : ça peut pas faire de mal ;-)
    Pour ceux qui sont nés avant l’an 2000, rappelez-vous Speedy Grafito, détournement d’affiches quatretroisiaines parigotes, ça avait de la gueule.

  16. Bend said

    Le non-humour comme forme d’humour, bullshit or not? Vite reviens-y comme tu dis!

  17. Coon said

    @ Piline: Magnifique cette anecdote!
    @ onebigday: Speedy Grafito, oui très fort. Mais attention, je n’ai rien contre les mecs qui dessinent sur les affiches de pub. J’en ai contre les moralisateurs des bacs à sable.
    @ Bend: gros gros bullshit mec, mais t’inquiète, bientôt…

  18. […] polémique des mannequins supra maigres et vous connaissez (je l’espère) mon opinion sur les guerilleros anti pub. En revanche, je me trouve souvent éberlué par les couleuvres que les publicitaires tentent de […]

  19. johan said

    tu seras alors en demi-désaccord avec le blog, qui porte à peu près le même intitulé que le tien (j’ai pris connaissance de ton site aujourd’hui).
    Mais exception faire pour le sujet de la pub, que j’abhorre et critique allègrement, j’apprécie beaucoup ce que tu écris, et bonne continuation à toi!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :