MORT AUX CONS

les chroniques de la mauvaise humeur

Le client est roi (de mes couilles)

Posted by Kuhn sur août 28, 2009

Comme vous ne le savez probablement pas, je bosse dans un grand magasin pour mettre du beurre dans mes épinards. C’est sûrement parce que je n’ai pas encore pris de vacances, mais la routine pèse de plus en plus lourd sur mes frêles épaules chaque matin, lorsqu’il s’agit d’enfiler le costume de pingouin asservi qui me rapporte de quoi vivre à la grand ville. J’ai un peu plus de mal chaque jour à dire « bonjour, comment ça va? moi, ça va! » alors que ce que je pense en vrai c’est « putain de merde, ce monde est si loin du mien, vous ne vous rendez pas compte que je suis un étranger ici?! vous ne vous rendez pas compte que malgré ce que j’affirme chaque jour, eh bien non, ça ne va pas du tout!! » parce que je ne suis désespérément pas dans mon élément, dans un grand magasin. Dans une routine. Mais au delà de ce vague à l’âme qui m’envahit un peu plus chaque jour, il y a une chose dans cet abominable quotidien qui me rend de plus en plus hargneux et hostile à ma propre vie: les clients.

clients

Bon déjà, ils sont généralement très laids, mais ça c’est plutôt tant mieux parce que ça passe le temps, ça me permet de lâcher quelques saloperies. On ne s’imagine pas l’éventail et la variété de tâcherons qu’on peut trouver dans les magasins. Une vraie farandole de l’immondice, un bouquet garni de la laideur, un feu d’artifice de la vilénie…

Mais ce qui me ronge les nerfs, en réalité, c’est de voir à quel point les clients se croient absolument tout permis. Sous pretexte qu’ils lâchent les billets, ça y est c’est la teuf! La politesse n’est qu’un vague souvenir de l’époque où ils étaient civilisés; il leur faut tout, tout de suite et les employés qui leurs font face sont réduits à des automates désincarnés. On ne s’imagine pas à quel point les échanges se limitent à un ou deux noms propres auxquels on appose un approximatif point d’interrogation. « Tax free? », « Toilettes? », « Restaurant/Food? » ne sont que quelques exemples, inlassablement répétés, quotidiennement, le tout multiplié par l’infini.

Les clients atteignent aussi des sommets de connerie. Je ne compte plus les fois où on m’a demandé s’il y avait des toilettes dans le magasin… Dans une surface de plus de 40.000 m², comment peut on imaginer une seule fraction de seconde qu’il n’y ait pas forcément de toilettes?!? Alors du coup, j’ai décidé de répondre aussi connement qu’ils questionnent. Un jour, une cliente m’a demandé « on peut aller aux toilettes? » et j’ai rétorqué « oui, si vous voulez ». Ça l’a surprise, elle n’a pas compris…

Je suis en train de devenir une espèce de pantin, qui débite à longueur de journée la même bouillie d’informations pré-digérées, avec quelques sursauts de cynisme qui n’apportent qu’une satisfaction bien éphémère. Je me ratatine et me laisse ronger par la connerie ambiante, victime impuissante de l’écume des jours et de son lot de connards. Je suis de plus en plus aigri, ça m’a amusé un moment, mais maintenant je dois faire peine à voir. Et j’aime pas trop trop me sentir misérable comme ça.

Publicités

32 Réponses to “Le client est roi (de mes couilles)”

  1. julie said

    Hum. Pars en vacances.

  2. melopeee said

    J’ai connu ça, quand j’ai bossé en tant qu’étudiant au McDo, Quick, Darty, Leroy Merlin, Ikea… Je me sentais tellement étranger à tout ça. C’est sûr que quand on veut être journaliste…

  3. RMK said

    Je ne dis pas ça pour toi, mais quand on voit l’accueil dans la plupart des commerces de Paris (cafés, restaurants) ou en plus de payer une fortune pour on se fait traiter comme une merde, que limite tu dois supplier les serveurs pour qu’ils fassent leur boulot, ça donne pas envie d’être aimable.

    Je suppose que tu prends pour les autres – c’est pas juste mais c’est comme ça.

  4. Gouik said

    Ne serait-ce pas le serpent qui se les mord ? Le client n’est pas poli parce que le commerçant ne l’est pas parce que le client…
    Alors qu’en fait, ce monde est beau, génial, plein de merveilles, de moments magiques, de respect et d’amour… Mais non, j’déconne !

  5. Hérissonne said

    OOOOooOh le pôôôvre biquet…Imagine qu’il y a des gens qui bossent dans des magasins comme ça pendant des années, jusqu’à ce que mort s’en suive…
    Oui c’est chiant, oui c’est râlant, mais faut bien gagner sa croûte…Alors on serre les dents et les fesses en se disant que c’est qu’un mauvais cap à passer…Courage !

  6. Fuzz said

    « Chez Priba, les prix sont bas! » http://www.dailymotion.com/video/x3r8rx_evil-dead-iii-chez-priba-les-prix-s_fun

  7. Hewel said

    Je dois dire que dans certains endroits, notamment les bars, il faut quasiment demander l’autorisation aux serveurs pour leur adresser la parole.
    De même dans certaines boutiques (où je ne mets presque jamais les pieds de type Colette), les vendeurs ont l’impression d’avoir défilé pour les couturiers les plus en vue et font sentir à la terre entière qu’ils appartiennent à une caste innaccessible. Ce qui est tout à fait grostesque quand on sait qu’ils gagnet autant qu’un manager de début de carrière de chez mcdo et que le prix taille crayon près de la caisse leur vaudrait deux heures de labeur.
    Néanmoins, pour avoir fait tous les boulôt les pires du monde de la mort qui te font sentir un misérable coléoptère, je ne peux m’empêcher de te plaindre et de ne pas mettre tout ce petit monde dans le même sac (à purin).
    H.

  8. Calie said

    Ton site me fait rire mais j’avoue que j’ai un peu pitié de toi. Si tu te sens si étranger, tellement dégouté de ce qu’il y a autour de toi, pourquoi tu te bougerais pas un peu ? Et si t’arrêtais un peu de te plaindre et que tu prenais ta vie en main ?

    • Kuhn said

      J’ai pas le temps de répondre à tout le monde, mais je prends deux minutes pour Calie:

      Je me plains parce que j’aime bien ça et que c’est le principe fondateur de ce site… Parce que ça fait marrer les gens et que je préfère ça que de raconter que ce matin au petit déj, j’ai mangé un muffin avec de la confiture et qu’hier j’ai pris des photos faussement artis de tags dans les rues de Paris, que j’ai mis la série complète sur mon flickr-vas-y-cliques-sur-le-lien. Ensuite, figure toi que je me bouge, mais dans les branches qui me branchent (haha… ahem), eh bien ça prend beaucoup de temps, d’énergie et d’argent. Donc c’est très frustrant et ça nécessite d’avoir un boulot purement alimentaire et beaucoup de foi.

  9. Fushichô said

    @ Kuhn (mais les autres peuvent lire quand même) :
    Il n’y a pas longtemps, tu disais que t’aimais pas trop trop les gens qui répondaient ‘Dans ton cul’.
    Je sais pas si l’assoc’ existe toujours, mais voilà :
    http://www.journal-officiel.gouv.fr/association/index.php?ACTION=Rechercher&HI_PAGE=1&HI_COMPTEUR=0&original_method=get&WHAT=asdtc&JTH_ID=&JAN_BD_CP=06370&JRE_ID=&JAN_LIEU_DECL=&JTY_ID=&JPA_D_D=&JPA_D_F

    Je m’en vais de ce pas prendre ma carte d’adhérent. ^_^

  10. Célia said

    MAIS TU N’ES PAS SEUL! Tu viens de mettre des mots sur ce que je ressens au quotidien depuis que j’ai l’immense honneur de vendre des costumes aux GL.

  11. R3mix said

    tu serais pas un peu communiste Kuhn? =D

  12. Kuhn said

    @ Julie: ouais, il faut là…
    @ melopeee: en fait, ce genre de boulots doivent rester temporaires.
    @ RMK: moi j’applique la politique du miroir, je suis con avec les cons, gentil avec les gentils. Mais je commence toujours par être poli…
    @ Gouik: oui, complètement… c’est le serpent. Moralité, il faut vraiment que je trouve le moyen de ne plus faire un boulot au contact de la clientèle!
    @ Herissonne: ouais, pas de pitié pour les cons. et en ce moment, je fais pitié, il faut que ça change!
    @ Fuzz: J’aime pas trop trop Evil Dead, mais je dois reconnaître que ce passage est très marrant!
    @ Hewel: Haha, très marrante ton analyse des vendeurs de chez Colette!
    @ Calie: ayé, c’est fait.
    @ Fushichô: T’es vraiment une raclure!! doublé d’un über no life (pour passer du temps à chercher dans le JO une assoc’ officielle du DTC) hahaha!!
    @ Célia: GL Haussmann?!
    @ R3mix: hahaha, je ne vois pas trop trop le rapport! mais tu m’a fait marrer!

  13. Célia said

    Oui! (à mon grand désespoir)

    • Kuhn said

      @ Célia: ah bah merde! moi aussi… je suis au pôle d’accueil VIP (en face de la porte avec les mercedes des gens riches)

  14. Célia said

    Mmmh, tout un programme! Moi je suis chez Lagerfeld, 3ème étage à l’homme (autrement appelé « le mouroir »). J’hésite entre me pendre et y retourner demain, mais si je reviens on pourrait prendre un café un de ces quatre…

  15. Fushichô said

    Tout le plaisir est pour moi !

    Je te rassure, j’ai pas passé mes journées à chercher dans le JO cette association. C’est simplement en parcourant les archives d’un blog que j’ai découvert hier et qui me fait marrer que je suis tombé là-dessus. Donc je suis juste un type qui a commencé ses vacances une demi-journée plus tôt que prévu, pas un über no life. Je tenais à apporter cette correction. Merci.
    Pour le ‘raclure’, en revanche, j’accepte volontiers le compliment !

  16. Mom's said

    Excusez-moi, bonjour, pardon, s’il vous plaît…

    A la troisième ligne, « asservi » à la troisième ligne, c’est sûr que ça prend un « t » à la fin? Parce que, excusez-moi, bonjour, pardon, s’il vous plaît… je le comprends comme un participe passé, et il me semble, excusez-moi, bonjour, pardon, s’il vous plaît… que le féminin donne « asservie » et pas « asservite ». Ou alors j’ai pas compris la phrase, et alors : excusez-moi, bonjour, pardon, s’il vous plaît…

    Oui, je sais, mon commentaire est très chiant, mais vous pouvez aller aux toilettes :P

    Ah! Et prout s’il y a des fautes d’orthographe dans mon commentaire (smiley ange).

    Non mais avec tout ça, je dois quand même dire que j’adore ce nouvel article. Et le précédent sur la mode geek aussi.

    • Kuhn said

      @ Mom’s: t’aurais pu juste dire qu’il y avait une faute d’orthographe (qui est corrigée, merci).
      @ corto74: oui, bien sûr! et puis je te lirai guerre et paix en jonglant avec des balles enflammées…
      @ Biaise: ouais, il m’arrive parfois d’avoir envie d’abuser de profiter de mes acquis sociaux, mais ma mauvaise conscience judéo-chrétienne me rattrape bien vite.
      @ Bicarbonate de soude: ah, mais y a de l’idée! je vais y réfléchir…
      @ Hérissonne: j’aurais jamais cru qu’un jour mon site face office d’agence matrimoniale…
      @ Juliette: ouais mais à force, j’en arrive à avoir marre de me plaindre, un comble!

  17. Mom's said

    Par exemple, j’ai écrit deux fois « troisième ligne » dans la même phrase, ce qui est quand même très nul…

  18. corto74 said

    Si je viens en Merco, tu m’ouvriras la porte et me cirrera les pompes ? :)
    biz

  19. Biaise said

    Melopee : c’est drôle, je suis moi-même une futur (?) journaliste qui accumule les jobs minables pour subsister !

    Kuhn : c’est peut-être propre aux grande ville et tout spécialement à la capitale… 4 mois cumulés à être caissière de super-marché, un coup dans un village Ardéchois, l’autre dans une station balnéaire et… bah en générale, politesse… Quelques casse-couilles, et puis les touristes économisent les mots et formules. Mais je ne me suis pas sentie spécialement méprisée, au contraire c’est moi qui me méprisait en commençant à effectuer ma tache de manière mécanique.

    Bon, je retourne à Lyon demain, je me ferai observatrice pour voir si la clientèle se comporte comme moi ou comme la tienne.
    D’ailleurs avec un peu de chance je pourrai expérimenter mon poste fétiche dans cette ville bientôt alors…
    Non, vraiment merci Kuhn, tu me donnes trop envie de bosser… j’crois que je vais plutôt me mettre un drap sur la tête et aller pleurer au Crous pour gagner quelques échelons de bourse… c’est moins humiliant que de bosser en grand magasin citadin…

  20. Bicarbonate de soude said

    J’ai peut-être une suggestion pour rendre ce travail moins pénible. Mais attention ! Elle s’adresse uniquement aux vrais rebelles, agitateurs de conscience :
    1 – découpe avec application des petits coeurs dans un joli papier irisé – de préférence rose
    2 – annote-y des messages pleins d’amour et d’humanité, dans un style châtié et sans fautes d’orthographe, of course (je n’en attend pas moins de toi)
    3 – jette les nonchalamment à la face de tes agresseurs, combattant ainsi avec grâce et désinvolture la pauvreté d’âme évidente de ces tristes figures déshumanisées, avides de consommation et d’agressivité ô combien superflue

    Peace

  21. Hérrissonne said

    Bicarbonate de Soude, pour un tel commentaire, et une telle idée (je rajouterais également des pétales de cerisier du Japon, blancs et roses, volant dans le vent-prévoir un ventilateur- façon manga-à-l’eau-de-rose) j’ai envie de te dire marions-nous, là, maintenant, tout de suite !

    Kuhn : sinon je compatis quand même, depuis 8 ans tous les étés, je bosse en préparation de commandes, à être une des rares filles à soulever des packs de bière et d’eau (1.5LX12=16KG-> bras de camionneuse), en attendant mon diplôme…C’est dur, c’est chiant mais avantages : pas de contact avec le client, on rigole bien, et puis avec des gros nichons, vu que t’es entourée de mecs, tu en trouves toujours au moins 1 pour t’aider de bonne grâce (des fois sans rien demander, et des fois il se battent pour t’aider :p)

  22. Juliette said

    C’est pour ça que le provisoire, c’est cool. On peut vivre des choses et s’en plaindre !

  23. Calie said

    Encore moi !
    J’ai dit ça très gentiment et c’est clair que ton site est plus interessant/marrant/original que la plupart des blogs ( et l’article précédent l’explique bien, c’est excellent ! ). Simplement quand tu dis « je dois faire peine à voir » ou ce genre de chose, j’ai eu envie de te répondre « oui, tu fais parfois peine à voir », et pas seulement dans cet article. Ce n’est que mon avis, bien sûr. Je commente quoi ! Si tu fais ça pour t’amuser et que tu es heureux, tout va bien. :D

  24. Bicarbonate de soude said

    @Hérissonne : désolée ma chère, je suis peut-être très conventionnelle sur ce coup là, mais je préfère les hommes (il faut dire – il est vrai – que ce pseudo saugrenu laissait place à une certaine ambiguïté quant au sexe de l’auteur du commentaire et éventuellement, à ses préférences sexuelles, chose que je viens de clarifier). En revanche, je crois sincèrement aux valeurs de l’amitié.
    @Kuhn : je suis à ton service.

  25. Kitty said

    Ah oui, je connais ça…et même si je dois dire que, en effet, les Serveurs des cafés Parisiens font le plus souvent semblant de ne pas vous voir et les parisiens vous snobent (ne dites pas « huitante », dites « quatre-vingt » ou ils se foutent de votre gueule) c’est souvent les pauvres gars dans les grandes surfaces qui se ramassent les foudres du client frustré.

    Je vois aussi que tu parles surtout d’un certain type de client : le TOURISTE (*ARGH*) – je connais, je bosse à la boutique d’un monument. Sans doute connais-tu les « HMMM », c’est-à-dire les Russes, car quand tu leur dit « Bonjour », ils te répondent « HMMM ».

    Plus encore de répéter la même chose et de faire des coches (si, si, je l’ai fait) après chaque client amputé du « bonjour » et/ou « merci », c’est les gosses criseux qui me tuent : ils voient, ils touchent tout, ils prennent et – quand les parents disent non – ils crisent, ils se roulent par terre, ils jettent des trucs, tandis que les parents font…rien.

    Enfin bref…je compatis…courage et bonne vacances, sans doute bien méritées.

  26. chuter said

    Bien agréable tout ça, ça défoule !
    Le pire taf que j’ai fais c’était en boulangerie, je passais ma journée à dire : »Bonjour » et on me répondait : »une baguette ». Parmis tout mes petits boulots, le moins chiant a été femme de ménage ! J’ai préféré gratter les traces de pneus dans les chiottes qu’etre aimable avec des cons.

  27. Hérrissonne said

    Kuhn : comme quoi, tout arrive…
    Bicarbonate de Soude, je suis déçue, en même temps j’aurais du me douter qu’il n’y avait qu’un esprit féminin pour sortir une idée tant empreinte de délicatesse et de finesse…Cela dit moi aussi je préfère les bites (ça c’est ma minute camionneuse, j’y tiens), alors on se contentera d’un PACS amical ^^

  28. Bicarbonate de soude said

    @ Hérrissonne : pour le Pacs amical, j’adhère.
    Et ta remarque m’amène forcément à une question philo :
    « Une bite à fleur, projection archétypale d’un fantasme féminin ou réalité plausible juste pas encore rencontrée ? »

  29. Bicarbonate de soude said

    @ Kuhn : plus qu’une simple agence matrimoniale, ton blog est aussi un espace de réflexion et d’échanges sur les rapports humains. Chapeau bas.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :