MORT AUX CONS

les chroniques de la mauvaise humeur

Kiss my art

Posted by Kuhn sur décembre 18, 2009

Ca existe dans toutes les formes d’art: théâtre, danse, musique, macramé, origami, j’en passe et des meilleurs… Ces connards (et connasses aussi, hein, y a pas de raison) qui se la racontent artiste parce que c’est la classe en soirée de dire « j’suis côôômédien » ou « j’fabrique des bijoux à partir de pelottes de réjections de chouette ketoupa roux » tout en se tortillant les cheveux de manière aléatoire, distraite et parabolique. Les plus violents, font dans l’art contemporain, ils font des performances, ce qu’ils veulent c’est choquer ou dénoncer des trucs dont tout le monde est déjà conscient ou se branle allègrement. Le tout en se prenant très très au sérieux et avec une absence totale de second degré.

Ce n’est que mon avis, mais l’art avec un grand A se doit de faire ressentir quelque chose au spectateur, peu importe l’émotion, du moment qu’elle est forte. L’idée est que l’œuvre soit un genre de catalyseur entre l’artiste (et ses émotions) et son public. Ouais, sauf que du coup y a des tas de charlatans qui utilisent empiriquement l’argument massue de « ouais, mais c’est de l’ââââârt, tu peux pas comprendre… » et en profitent pour vendre leur merde à tour de bras.

Je ne sais pas si vous avez déjà foutu les pieds dans un vernissage d’art contemporain, mais c’est quand même bien souvent la foire à la chaussette du n’imp’! Le pire de la branlette artistico-culturo-vaporetto-intellectuelle, c’est quand même les performances. Je vous explique: vous prenez un artiste autoproclamé, quelques complices à la prétention égale mais avec un peu moins d’audace et d’imagination, ajoutez à cela votre idée la plus débile incluant un minimum d’interactivité et voilààà! C’est comme ça qu’une poignée de connards passe un quart d’heure à cracher à la verticale sur un appareil à raclette chauffé à blanc ou qu’un autre crétin cosmique nous propose de défoncer un mur en parpaings à coups de boules de pétanque… eh ouais mes petits potes, ces deux exemples ne sortent pas de mon imagination, c’est du vécu authentique!! N’essayez pas de chercher ce que les prétendus artistes ont voulu provoquer chez le spectateur, la réponse est toute trouvée: une espèce d’ersatz d’admiration macérée dans un épais jus d’autosuffisance et de snobisme de haut vol. En revanche, côté émotion ou beauté, c’est le désert de Gobi…

Ca fait plus de trente ans aussi que l’art souffre d’une pandémie: l’auto-portrait-moche-de-femme-à-poil-avec-des-nichons-qui-font-bien-trop-souvent-la-tronche. En général, les artistes en question trouvent que l’épilation des aisselles et de la moule ne sont que le reflet de la dictature du grand capital, donc c’est vraiment pas joli joli. Ca fait belle lurette que la nudité ne choque plus vraiment, ce n’est plus qu’une vile ficelle pour attirer le voyeur qui sommeil en chacun de nous ou un habile subterfuge pour l’artiste de réaliser ses fantasmes les plus odieux. (attention, le dernier lien est très NSFW + NSFYB) (not safe for your brain).

Y a un autre truc qui me fait bien pouffer dans ma maigre barbe: les VJ, c’est à dire comme un DJ, mais avec de la vidéo. Si ça c’est pas une discipline de gros branleur!!! En gros: tu chopes sur le net quelques vidéos d’un grande métropole, que tu mettras en accéléré, quelques photos de trucs arty-geek-mes-couilles (genre des art toys ou une maquette de goldorak en allumettes), des autoportraits en combo slip kangourou+chapka, une fausse pub pour de la lessive et un random truc à moitié de cul; tu mélanges le tout et hop, le tour est joué!! Pas besoin que ça soit en rythme, plus c’est saccadé et sans aucun lien logique, plus on va trouver ça original et décalé.

Attention début de conclusion super péremptoire: L’art est l’essence même de la vie. Mais c’est aussi la plus grosse porte ouverte de la création pour le n’importe quoi foutraque. Alors l’Art oui, mais j’aime pas trop trop que des poseurs s’en serve pour faire leur beurre en vendant du flan.

Publicités

13 Réponses to “Kiss my art”

  1. […] This post was mentioned on Twitter by mort_aux_cons, Agate ML. Agate ML said: RT @mort_aux_cons: [M.A.C] Kiss my art: http://wp.me/poCNV-6R […]

  2. Navo said

    « ce qu’ils veulent c’est (…) dénoncer des trucs dont tout le monde est déjà conscient ou se branle allègrement. »

    Ah bah merde, tu peux pas dire ça et le faire en même temps !

    Même si je suis d’accord avec toi la plupart du temps (et même à propos de ces faux artistes à six francs), ton blog consiste justement à dénoncer tout un tas de cons qu’on connait déjà !

    (sinon j’ai ri sur la photos des complices ^^)

    • Mom's said

      La différence, c’est que Kuhn vient juste pousser une gueulante gratuite à qui veut l’entendre (ou la lire), sans s’autoproclamer artiste à la « donnez-moi des millions »…

      Ceci dit, je te rejoins en disant que ce n’est pas parce qu’une oeuvre dénonce quelque chose dont on est conscient qu’elle est débile.

      Sinon, pas mal, l’article, j’ai adoré le passage sur les performances :P

    • Kuhn said

      C’pas faux. Cependant, je le fais pour (tenter de) faire rire les gens qui me lisent! J’espère bien qu’ils sont au courant que les banquiers sont des enculés, par exemple…

      (sinon, t’as pensé quoi de la photo des fantasmes?)

  3. Zozo said

    Et moi j’ai beaucoup aimé le lien vers la vidéo de Jon Lajoie :D

  4. Eklaan said

    Depuis qu’un pseudo artiste a essaye de me faire croire que le dessus d’un stylo bille c’est de l’art j’ai définitivement abandonne les galeries.

    • Kuhn said

      ouais, ce genre d’épisode est particulièrement grave je trouve, parce que du coup tu passes probablement à côté d’artistes qui en valent la peine.

  5. Max said

    Tu sais au combien je suis d’accord avec toi, et je comprends ton message puisque ca nous touche tout particulierement. Ce genre de degout pour tout un tas de cons qui occupent l’espace des vrais artistes et decridibilisent l’Art.
    Pourtant:
    « Ce n’est que mon avis personnel, mais l’art avec un grand A se doit de faire ressentir quelque chose au spectateur, peu importe l’émotion, du moment qu’elle est forte. »

    On pourrait en debattre longtemps, mais dis comme ca tu leur donne presque du credit, si on part du principe que l’on comprend dans « emotion »: la haine, le degout, le mepris, la peine, la jalousie, l’incomprehension, l’injustice…(et j’en passe Monsieur le procureur).

    • Kuhn said

      Certes, mais il faudrait définir la frontière entre émotion et sentiment. Toute réaction n’est pas nécessairement une émotion.

      • A. Kelly said

        Mouais je suis quand même un peu d’accord avec Max sur ce coup là, la peine, le mépris, la haine, l’envie de meurtre sont des émotions potentiellement provoquées par les poseurs, la grande différence c’est que ce ne sont je suppose pas là les émotions que « l’artiste » aurait voulu transmettre en premier lieu. Enfin bref c’est du chippotage.

        Sinon le désert de Ghobi c’est bien entre Rhome et Halger non ? ;)

  6. gédebor houston said

    Un artiste c est un mec qui gagne de l argent quand il est mort.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :