MORT AUX CONS

les chroniques de la mauvaise humeur

Posts Tagged ‘asiat’’

Touche pas à mon pote (même s’il est blanc)

Posted by Kuhn sur décembre 28, 2008

Dire que le racisme c’est mal, c’est une grosse lapalissade, comme je l’ai dis plus tôt. Tout le monde est d’accord là dessus, enfin presque. En revanche, on ne se rend pas compte d’un truc qui me frappe de plus en plus souvent : le racisme envers les blancs.

Mise en situation :

Je bosse dans un grand magasin parisien, sur le trottoir en face de la porte derrière laquelle je fais le pied-de-grue toute la journée éclate une bagarre… de-filles-en-moyenne-section-de-maternelle, c’est à dire que les gars faisaient bien pitié et avaient un potentiel agressivité à peu près équivalent à celui d’un tarsier sous Prozac. Première réaction d’un de mes collègues de travail: « Ah c’te vieille bagarre de babtou* !! »

Donc, si je comprends bien, les blancs sont forcément de grosses baltringues ?! Je sais pas pour vous mais je trouve ça aussi raciste que de dire que les arabes sentent le mouton et que les noirs s’entendent naturellement bien avec les animaux.

Je suis pour un anti-racisme total. C’est à dire que lorsque je tombe sur un connard qui m’écrase les pieds dans le bus sans s’excuser, je lui dit d’aller bien niquer sa mère, sans regarder s’il est plutôt clair ou foncé. Se retenir de dire ses quatre vérités à ce crétin sous prétexte qu’il fait partie d’une « minorité visible » est pour moi tout aussi facho que de considérer les chambres à gaz comme un détail de l’histoire. Prendre des pincettes avec un noir ou un arabe est précisément discriminant, comme le dit très justement Gaston Kelman (cliquez sur ce lien, c’est pas une blague pour une fois).

Maintenant, lorsque des gens qui ont subi le racisme se mettent à combattre le feu par le feu, je peux comprendre la démarche si c’est une réaction émotionnelle. Si c’est réfléchi et raisonné ou juste culturel (l’habitude de dire que les blancs ne savent pas danser/sauter/avoir des grosses bites), je trouve ça absolument révoltant. Et fermer sa gueule de coton tige revient à victimiser,  rabaisser l’auteur : « le pauvre, son peuple d’origine a beaucoup souffert, je ne peux pas lui en vouloir ». C’est aussi nier sa capacité à réfléchir par lui même et à comprendre que même si les ancêtres de Pierre ont fait la misère à tes arrière grand-parents, c’est pas vraiment lui le responsable et c’est pas pour ça qu’il mérite d’être considéré comme une ordure qui mange des bébés phoques au petit-déj’. Un autre truc qui me rend un peu ouf malade, c’est lorsque j’entends un noir, un arabe, ou un asiat’ tout aussi Français que moi, traiter un blanc de « sale cé-fran*« … Donc on est français quand on le choisi ? Lorsque l’équipe de foot nationale défonce l’équipe d’Espagne, tout le monde est content et agite le drapeau tricolore et quand on a envie de faire sa kaïra* à l’arrière du bus, c’est magique, on devient Sénégalais/Algérien/Portoricain/Philippin/Ouzbeck. La double nationalité ou les origines étrangères devraient être une richesse plutôt qu’un décérébrant/discriminant ! Je pense qu’on peut respecter ses traditions ou religions sans se considérer comme un étranger.

Bref, tout ça pour dire qu’on est pas au bout de nos peines, l’intolérance a encore de beaux jours devant elle. C’est à dire qu’il faudrait d’abord penser à éradiquer la connerie, trouver une méthode, une solution finale… J’y réfléchis, mais je ne suis pas optimiste. Je ne le dirai jamais assez: Mort aux cons, du monde entier!

* lexique pour ma mère et les plus de 50 ans: babtou = blanc, cé-fran = français, kaïra = voyou/loulou

Publicités

Posted in Ils sont partout!!!, Raaaahhh!! | Tagué: , , , , , , , , , , , , | 15 Comments »