MORT AUX CONS

les chroniques de la mauvaise humeur

Posts Tagged ‘dégueulasse’

Les enfants, ces ordures.

Posted by Kuhn sur novembre 10, 2009

Non, je le reconnais, je n’ai pas la fibre paternelle. Probablement parce qu’aucun des enfants que j’ai rencontré jusqu’ici n’était mon enfant. Peut-être parce que je me sens encore trop jeune et égoïste pour avoir un enfant. Certainement parce que les enfants, c’est des gros relous dont la seule et unique fonction est de casser les couilles des adultes, surtout dans les lieux publics.

orphan09-3-13

Dimanche, je suis allé voir « This is it » au grand Rex, le film est extraordinaire, j’ai eu envie de pleurer pendant deux heures tellement je suis triste que ce génie soit mort. Pourquoi lui? Alors que dans la salle, j’aurais bien soumis la candidature d’une soixantaine de chiards, gavés de pop corn et de soda, qui trouvent que le ciné c’est mieux quand on passe la séance à fourrager dans son sac à bonbons en plastique. Et ces petits enculés (accompagnés de leurs débiles de parents/mamie/cousins), à partir de la moitié du film, ont décidé d’exprimer leur enthousiasme de frapper dans les mains à contre temps (bien sûr, sinon c’est pas marrant) à chaque morceau. Ce qui m’amène à un point qui me semble primordial:

POURQUOI LES GENS APPLAUDISSENT AU CINEMA????!!!

Ils applaudissent qui, les gens? L’écran? Le projectionniste? Les fauteuils? Même devant un navet, ça m’énerve alors vous imaginez mes pulsions meurtrières devant « This is it »… J’avais un peu envie de rappeler aux enfants que Michael, il aimait bien leur faire des bisous dans les fesses et leur fourrer la langue dans la bouche. (même si j’ai toujours fait partie des défenseurs de Michael et que j’ai toujours pensé que si effectivement, il avait un peu une case en moins, il était surtout totalement incapable de faire du mal à une mouche)(alors une mouche mineure…) J’aurais bien utilisé la calomnie pour faire fuir cette foule en doudoune Bob l’Eponge et baskets à roulettes (quelle horreur ce truc)(si je croise l’inventeur, je lui fais bouffer ses baskets par l’urètre) histoire d’être pénard, entre gens de bonne compagnie, enfin majeurs quoi!

Il devrait y avoir des lieux publics avec option « sans enfants ». Quel bonheur ce serait de prendre le TGV sereinement, assuré de ne pas avoir à subir les jérémiades d’un immonde moufflet au nez débordant d’une morve verdâtre!! Quelle joie ce serait de se rendre au parc, libéré de la menace d’un ballon de foot dans les noix ou d’un super sucker déchargé en plein visage par un de ces ignobles rejetons des enfers. Quel plaisir de se délecter d’un golden menu bien garni, soulagé de l’angoisse d’un Fanta 50cl renversé sur les converses all star toutes neuves ou d’un scandale parce que la grande sœur a piqué le jouet du Happy Meal… Autant d’épées de Damoclès qui gâtent toujours un peu ces plaisirs simples et délicats.

En plus, impossible d’avoir une conversation intéressante avec un gosse. On n’a pas les mêmes centres d’intérêt… Moi j’en ai rien à foutre de Dora l’exploratrice et de Lorie, et si je leur parle de la prestation de De Niro dans « Raging Bull » ou de la douleur qui émane du solo de « So Real » de Jeff Buckley, ils me regarderont de leur œil vide et morne, tout juste bons à réclamer la nouvelle génération de Power Rangers à Noël…

Enfin, les enfants, ça mange salement. Bon, pas toujours, mais quand même. Je dois le reconnaître, c’est un peu complètement la faute des parents, mais rien de tel pour me couper l’appétit et me donner envie de fourrer les couverts dans les yeux des gueulards!! Le plus incroyable, c’est que plein de gens trouvent ça mignon quand les gamins ont la gueule recouverte de chocolat. Hum, non, c’est dégueulasse!

 Ca changera peut-être (j’espère) quand j’en aurai moi-même, et je peux vous assurer que le cas échéant, je saurai les élever et ils se tiendront correctement dans les lieux publics. Mais pour le moment j’aime vraiment pas trop trop les enfants, qui ont quand même un énorme potentiel casse-couillant et malgré quelques fugaces moments de mignonnerie intense, ça ne compense pas.

ps: et je souhaite un très bon anniversaire à ma maman. <3

Publicités

Posted in Ils sont partout!!!, Raaaahhh!! | Tagué: , , , , , , , , , | 35 Comments »

Les mystères de l’humanité EP01

Posted by Kuhn sur septembre 3, 2009

Bienvenue dans « les mystères de l’humanité », ensemble nous allons découvrir et tenter de comprendre une multitude de phénomènes propres à l’homme (en tant que race) et qui en fait définitivement un être à part. Pour le meilleur et pour le pire.

Aujourd’hui, le crachat.

cirque%20du%20petit%20journal

Mise en situation: J’étais tranquillement en train d’hésiter entre pendaison et saut désespéré sous une rame de métro pour mettre fin à ma journée d’ennui au boulot lorsque j’ai aperçu une bande de cinq ou six jeunes, entre 13 et 17 ans, habillés avec un goût prononcé pour les marques tape à l’œil et les vêtements mal ajustés. Ils se sont posés à quelques mètres de moi alors que je fumais ma clope pour essayer d’oublier ma triste condition, mon temps d’observation a été de 3 minutes et 48 secondes environ. Ils ont lâché 8,3 litres de bave (marge d’erreur de 10%).

Etude: Les sujets étaient peut-être atteints d’un syndrome rarissime qui provoque une surproduction de bave, dont ils doivent malheureusement se délester de la manière la plus rapide (donc la moins classe) possible. Mais je doute de l’existence d’une telle maladie. Les sujets étaient peut-être assaillis par un insurmontable besoin de marquer un quelconque territoire, ce qui réduirait ces mêmes  spécimens humains à des espèces de roquets impuissants mais rassurés par l’expansion de leurs sécrétions. Enfin, le crachat est peut-être un loisir comme vous et moi, tout simplement destiné à braver la morosité des premiers jours de septembre; de la même manière que certains fument, jouent aux dominos ou perdent des journées entières sur facebook. A la différence près que la bave est tout de même bourrée de bactéries et autres restes du kebab de « ce midi », ce qui est bien dégueulasse.

Conclusion: J’aime pas trop trop les porcs qui répandent leur bave sur les trottoirs de notre chatoyante capitale. A bientôt pour de nouvelles découvertes et de passionnants mystères. En vous remerciant, bonsoir.

 psti: non, comme vous me le faites judicieusement remarquer, l’image n’a aucun lien avec l’article, mais je la trouvais drôle… et je vous emmerde!!

Posted in Ils sont partout!!! | Tagué: , , , , | 19 Comments »