MORT AUX CONS

les chroniques de la mauvaise humeur

Posts Tagged ‘enfants’

2010, a new hope?

Posted by Kuhn sur janvier 5, 2010

Si vous êtes des lecteurs fidèles, vous savez ce que je pense des résolutions et que j’aime pas trop trop qu’on se dédouane la conscience à coups de « promis, cette année j’arrête d’aller chez McDo et de regarder des pornos sur internet »… pfff bidon. Donc, vous ne serez pas surpris si je ne fais pas de liste de choses que je ferai absolument ou ne ferai plus jamais à partir d’aujourd’hui. En revanche, j’ai cinq suggestions pour vous les gens, au cas où vous auriez trop envie de prendre de bonnes résolutions et que vous êtes en manque d’idées.

 

  1. Arrêtez le pop corn quand vous allez au cinéma. Parce que non, vous ne pouvez pas avoir faim à 17h30 et par conséquent votre corps n’a pas besoin d’1,5 l de pop corn pour vous maintenir en vie jusqu’à la fin du flim, même si c’est Avatar (qui est très long, genre vous ne l’avez pas encore vu). Alors oui, c’est sympa de grignoter une petite connerie devant l’écran, mais c’est aussi assez sympa de pouvoir apprécier l’ambiance et l’atmosphère du film plutôt que les bruits de bouche et de main qui fouille dans le pot.

  2. Arrêtez le non-humour. Et c’est de saison parce que entre « Noyeux Joël », les « Beaux nénés » et autres « beaucoup de santé… et du fric assez! » (on vient de me la faire celle là, à l’instant), on est bien dans les tréfonds des égouts de blague-ville en ce moment. Ah, et si vous pouviez en profiter pour arrêter de justifier la moindre connerie par « désolé(e) j’suis blonde » et faire une croix définitive sur les « dans ton cul » aussi, ça me remplirait de foutre joie!

  3.  Arrêtez de faire des enfants. Surtout si vous êtes un couple de tromblons lépreux. Et de grâce, je vous en supplie, si vous n’arrivez pas à résister à votre instinct de reproduction, si votre besoin d’assurer la domination de votre race est trop puissant; apprenez à les élever vos putains de chiards. Parce que super Nanny, c’était marrant au début, maintenant ça va, c’est bon, hein… bon, t’as compris?

  4. Révisez votre langue maternelle. Elle a beau être un peu chiante, avec ses règles à la con, elle ne mérite tout de même pas les maltraitances dont vous l’affublez. Et puis je vous garantis que ça vous servira en société et plus tard, vous me remercierez. Si. C’est vrai. (wink wink, what uuuuup!)

  5. Arrêtez de servir l’axe du mâle. Parce que merde, c’est trop la honte. On ne se rend pas service en perpétuant les mêmes conneries depuis plus de deux mille ans. Allez les gars, soyez chics… faites pas vos putes quoi!

Allez, si avec tout ça vous n’arrivez pas à me faire fermer ma gueule avant la fin de l’année, je  me fais nonne sexy qui suce la  bite à des écrivains dans leurs rêves ou je me fabrique un déguisement de foufoune géante pour aller tenter ma chance à « La France a un incroyable talent ». Sur ces paroles totalement absurdes, je vous souhaite de rencontrer de moins en moins de cons en 2010, même si je ne suis pas trop trop sûr que ça se réalise (en même temps les vœux qu’on prononce, c’est toujours un peu du domaine de la science fiction).

Publicités

Posted in Ils sont partout!!!, La teigne | Tagué: , , , , , , , , , | 26 Comments »

Les enfants, ces ordures.

Posted by Kuhn sur novembre 10, 2009

Non, je le reconnais, je n’ai pas la fibre paternelle. Probablement parce qu’aucun des enfants que j’ai rencontré jusqu’ici n’était mon enfant. Peut-être parce que je me sens encore trop jeune et égoïste pour avoir un enfant. Certainement parce que les enfants, c’est des gros relous dont la seule et unique fonction est de casser les couilles des adultes, surtout dans les lieux publics.

orphan09-3-13

Dimanche, je suis allé voir « This is it » au grand Rex, le film est extraordinaire, j’ai eu envie de pleurer pendant deux heures tellement je suis triste que ce génie soit mort. Pourquoi lui? Alors que dans la salle, j’aurais bien soumis la candidature d’une soixantaine de chiards, gavés de pop corn et de soda, qui trouvent que le ciné c’est mieux quand on passe la séance à fourrager dans son sac à bonbons en plastique. Et ces petits enculés (accompagnés de leurs débiles de parents/mamie/cousins), à partir de la moitié du film, ont décidé d’exprimer leur enthousiasme de frapper dans les mains à contre temps (bien sûr, sinon c’est pas marrant) à chaque morceau. Ce qui m’amène à un point qui me semble primordial:

POURQUOI LES GENS APPLAUDISSENT AU CINEMA????!!!

Ils applaudissent qui, les gens? L’écran? Le projectionniste? Les fauteuils? Même devant un navet, ça m’énerve alors vous imaginez mes pulsions meurtrières devant « This is it »… J’avais un peu envie de rappeler aux enfants que Michael, il aimait bien leur faire des bisous dans les fesses et leur fourrer la langue dans la bouche. (même si j’ai toujours fait partie des défenseurs de Michael et que j’ai toujours pensé que si effectivement, il avait un peu une case en moins, il était surtout totalement incapable de faire du mal à une mouche)(alors une mouche mineure…) J’aurais bien utilisé la calomnie pour faire fuir cette foule en doudoune Bob l’Eponge et baskets à roulettes (quelle horreur ce truc)(si je croise l’inventeur, je lui fais bouffer ses baskets par l’urètre) histoire d’être pénard, entre gens de bonne compagnie, enfin majeurs quoi!

Il devrait y avoir des lieux publics avec option « sans enfants ». Quel bonheur ce serait de prendre le TGV sereinement, assuré de ne pas avoir à subir les jérémiades d’un immonde moufflet au nez débordant d’une morve verdâtre!! Quelle joie ce serait de se rendre au parc, libéré de la menace d’un ballon de foot dans les noix ou d’un super sucker déchargé en plein visage par un de ces ignobles rejetons des enfers. Quel plaisir de se délecter d’un golden menu bien garni, soulagé de l’angoisse d’un Fanta 50cl renversé sur les converses all star toutes neuves ou d’un scandale parce que la grande sœur a piqué le jouet du Happy Meal… Autant d’épées de Damoclès qui gâtent toujours un peu ces plaisirs simples et délicats.

En plus, impossible d’avoir une conversation intéressante avec un gosse. On n’a pas les mêmes centres d’intérêt… Moi j’en ai rien à foutre de Dora l’exploratrice et de Lorie, et si je leur parle de la prestation de De Niro dans « Raging Bull » ou de la douleur qui émane du solo de « So Real » de Jeff Buckley, ils me regarderont de leur œil vide et morne, tout juste bons à réclamer la nouvelle génération de Power Rangers à Noël…

Enfin, les enfants, ça mange salement. Bon, pas toujours, mais quand même. Je dois le reconnaître, c’est un peu complètement la faute des parents, mais rien de tel pour me couper l’appétit et me donner envie de fourrer les couverts dans les yeux des gueulards!! Le plus incroyable, c’est que plein de gens trouvent ça mignon quand les gamins ont la gueule recouverte de chocolat. Hum, non, c’est dégueulasse!

 Ca changera peut-être (j’espère) quand j’en aurai moi-même, et je peux vous assurer que le cas échéant, je saurai les élever et ils se tiendront correctement dans les lieux publics. Mais pour le moment j’aime vraiment pas trop trop les enfants, qui ont quand même un énorme potentiel casse-couillant et malgré quelques fugaces moments de mignonnerie intense, ça ne compense pas.

ps: et je souhaite un très bon anniversaire à ma maman. <3

Posted in Ils sont partout!!!, Raaaahhh!! | Tagué: , , , , , , , , , | 35 Comments »

Petit florilège.

Posted by Kuhn sur juin 24, 2009

Chers amis, connus ou inconnus, aujourd’hui c’est le premier jour des soldes, donc déjà, dès le départ, je suis de mauvaise humeur. Je n’ai pas le meilleur des morals (« moraux?!? ») en ce moment, probablement la perspective de passer tout l’été à Paris, à bosser à mon boulot de con, alors que tout le monde va partir en vacances, revenir bien bronzé et me raconter tout ça dans les moindres détails… BREF, tout ça pour dire que je n’ai pas trop trop le courage, ni la motivation pour vous écrire un vrai article.

pic30333

Oh, je vous entends déjà, pleurnicher devant votre ordinateur (ou sous votre couette) comme des petites tarlouzes décolorées qui en ont marre qu’on s’en prenne à votre idole. Mais ne vous en faites pas, je suis toujours fâché, j’ai toujours envie de sortir la grenade à fragmentation et je vous ai préparé une petite liste:

  • J’aime pas trop trop les soldes. Parce que ça m’a obligé à me lever à 7h du mat aujourd’hui et que depuis 8h, je subis un connard au micro qui félicite les gens d’être assez stupides pour venir dépenser leurs €uros à une heure si ridicule.
  • J’aime pas trop trop cette façon qu’ont les syndicats de prendre les gens en otage. Par exemple, à l’instant, trois connards en chasuble jaune fluo viennent de passer devant moi, accompagnés d’une baffle qui crache de la musique latino à 285Db au minimum, et je suis pas du genre à exagérer…
  • J’aime pas trop trop les sonneries de portable. Quel que soit le portable, quelle que soit la qualité de la sonnerie. Mais je dois avouer que c’est encore plus énervant quand, dans le métro, un connard (ou une connasse d’ailleurs, je suis pour la parité, ma révolte n’a pas de sexe!!) prend mille ans pour décrocher son téléphone, qui pendant ce temps nous gratifie de son inénarrable « Nokia Tune ». Sonnerie qui rompt les accords de Genève, ndlr.
  • J’aime pas trop trop la musique latine. Enfin si, j’aime bien…….. pendant maximum 45 secondes. Passé ce délai, c’est un enchaînement d’évènements qui me désole mais que je ne peux contrôler: Envie de me boucher les oreilles, puis de me crever les tympans, puis de crever les enceintes qui m’infligent ça, puis de crever la personne qui passe la « musique », puis de crever toute personne qui tolère, puis de massacrer avec barbarie toute personne qui kiffe la vibe à mort. Je ne vous parle même pas de ceux qui dansent, rien que de l’imaginer, ça me donne des montées d’adrénaline.
  • J’aime pas trop trop les enfants. Parce que ça crie, ça fait des caprices, c’est sale, ça aime Bob l’éponge… Et surtout, les adultes qui en possèdent sont toujours persuadés qu’on est passionnés par leurs histoires; alors qu’on s’en tamponne complètement!! Non mais vraiment.
  • J’aime pas trop trop les filles qui ne savent pas marcher avec des talons. Parce que oui, les talons dessinent le galbe des jambes et peuvent rattraper (un peu) le dernier poteau grassouillet mollasson genre cousine knacki ball. MAIS, quand on ne sait pas marcher avec, on ressemble à une autruche.

Voilà, c’est tout pour aujourd’hui. J’en ai encore plein, ne vous en faites pas. Mais ce serait marrant que vous me disiez ce que vous n’aimez pas trop trop. Et si vous me faites marrer je vous donnerai une sucette. Yeah, right…

Posted in La teigne, Raaaahhh!! | Tagué: , , , , , , , , , , , , | 28 Comments »

L’hérédité, ce fléau.

Posted by Kuhn sur février 25, 2009

Sur Facebook, y a cette fameuse rubrique « people you may know » ou « peuple que tu puisses connaître » pour les anglophobes. Dans cette rubrique, on trouve soit des gens qu’on ne connait vraiment ni d’Eve ni d’Adam et qu’on sait pas comment ils sont arrivés là, soit des gens qu’on a pas vu depuis un millénaire et qu’on est content de retrouver, soit des gens qu’on a pas vu depuis le collège et qui sont encore plus moches et qui EN PLUS, ont pondu des lardons!!

Je vais bien sûr vous parler de cette dernière catégorie. Parce que je ne les comprends pas… Allez, mise en situation: T’es moche. Tu es une jeune femme, tu mesures 1m32 au garot, tu pèses 84kg hyper pas harmonieux du tout, tes joues sont plus proches du hachis parmentier que de la peau de pêche, tes yeux sont fachés et boudent chacun dans leur coin, tes dents sont marron/vert et aussi droites que les pierres tombales d’un cimetierre des carpathes, tes doigts ressemblent à des knackis balls et la liste est encore longue. Bref, tu fais flipper tellement t’es vilain.

A priori, t’as beaucoup souffert pendant ta jeunesse. On t’appelait le troll ou elephant man pendant toute ta scolarité, même tes parents n’osent pas te faire la bise, les enfants pleurent quand ils te croisent dans la rue… En gros, c’est super chaud de la wiche pour toi. Jusqu’ici, ça me fait plutôt de la peine, parce qu’avoir un physique de Rancor, c’est pas facile tous les jours. Les railleries, les colibets et projectiles divers et variés, ça va cinq minutes, mais quand c’est un quotidien, c’est fatiguant et humiliant. Enfin j’imagine, hein, je n’ai jamais vécu ce genre de calvaire, thank god! Mais puisque depuis ta naissance, t’en chies…. pourquoi infliger ça à un enfant?

Merde, c’est innocent, un gosse! Ca n’a pas demandé à venir au monde, surtout pas par la fausse sceptique… Deux questions me tiraillent l’esprit à chaque fois que je vois un tromblon qui a des gosses:

1/ Comment? C’est vrai, par quel habile et fourbe subterfuge arrivent-ils/elles à leurs fins? Comment peut-on avoir envie de fourrer/se-faire-fourrer par Cinoque??!

2/ Pourquoi ? Bah oui, faut vraiment pas avoir de coeur (désolé Fushichô, je n’ai toujours pas trouvé la fonction e-dans-l-o) pour infliger à un innocent bambin un sort qu’on a soit même subit… C’est pourtant en connaissance de cause qu’on le condamne à une vie de misère.

 

Je trouve ça dégueulasse et scandaleux! Il devrait y avoir un comité d’esthétique et d’humanité pour gratifier d’une autorisation de procréer. Parce que j’aime pas trop trop la cruauté et l’inconscience…

psdm: un des liens de cet article ne sert à rien du tout, sauras-tu le retrouver?

Posted in La teigne | Tagué: , , , , , , , , , , | 25 Comments »

Le vide abyssal de la pensée.

Posted by Kuhn sur novembre 18, 2008

J’ai commencé à aborder le sujet ici et . J’ai de nouvelles fraîches à vous faire partager dans la joie et la haine du quidam… De nouvelles brèves de cantines et autres discours du néant.

On entend souvent les employé(e)s de bureau se lamenter du mauvais temps, déjà c’est pas la fête, mais je trouve qu’il y a bien pire que ça: les portes ouvertes.
J’avoue avoir un peu de mal à garder mon calme quand j’entends dire que « la guerre c’est mal », « la faim dans le monde c’est triste, avec tous ces enfants à gros ventres et mouches dans les yeux », « la drogue c’est vraiment dégueulasse » et autres « le sida, hein, quel fléau!! »

A quoi ça sert de parler pour énoncer ce genre de trous noirs…? J’ai toujours été partisan du – si t’as rien de vraiment intéressant à raconter, ferme ta grosse gueule – ça m’a valu des hécto-tonnes de remarques de mon père pendant mon adolescence (lire avec un ton inquiet et empathique):
« t’es sûr que ça va? tu dis rien… »
Je tiens à vous préciser, chers lecteurs qui ne me connaissent pas forcemment, j’ai grandi en banlieue pav’, donc pas grand chose à faire, donc pas grand chose à raconter au déjeuner avec les parents à part « ouais, j’re-veux bien un peu d’blanc d’poulet… » (vous avez vu comme je retranscris hyper bien le ton morose de l’adolescent qui s’emmerde dans sa vie tellement il est triste sans raison? En plus j’écoutais Nirvana et je trouvais que la déprime c’était hyper glam.

Bref…! Pour revenir à nos portes, le plus difficile reste de trouver quelque chose à répondre… La solution réside peut-être dans le faux premier degré, y a peut-être moyen de se marrer un peu.
Imaginez-vous demain midi, à la cantoche, avec Marie-connasse-de-la-compta:

Marie-connasse-de-la-compta:
« C’est vrai quoi, le racisme c’est vraiment dégueulasse! »
Toi:
« Ah bon, tu trouves…? »
Marie-connasse-de-la-compta:
« bah oui, Hitler, par exemple, c’était vraiment une ordure »
Toi:
« oh, tu sais, c’est des rumeurs ça… »

……………………………………. lol …………………………………….

Qu’est-ce qu’on inventerait pas pour égayer un peu son quotidien… J’aime vraiment pas trop trop être victime de la routine comme ça.

Posted in Ils sont partout!!! | Tagué: , , , , , , , , , , , , | 16 Comments »