MORT AUX CONS

les chroniques de la mauvaise humeur

Posts Tagged ‘mort aux cons’

Glory hall!

Posted by Kuhn sur décembre 29, 2009

Par curiosité j’ai tapé « mort aux cons » dans Google. Ô joie, ô ravissement, ô bon sang de bon dieu de merde: je suis premier!!!! \o/

Depuis le début, Carl Aderhold me volait la vedette avec son roman éponyme (qui est assez marrant, je vous le recommande, bien sûr!) mais ça y est, j’ai enfin la suprématie!!! (j’suis trop une re-sta!)

Alors, je tiens à remercier mes parents, sans qui je ne serais pas là aujourd’hui, mon frère (pour cette vanne notamment) et surtout vous, public et lecteurs. Car c’est finalement vous qui faites le succès de Mort aux Cons. Allez, je vous laisse, toute cette guimauve et cette auto-satisfaction extatique me donnent la nausée.

psti: toi aussi tu aimes #mescouillessurtonnez ?

update: Oui bon, on me fait signe en régie que visiblement, Google est farceur et que j’ocille entre la première et la deuxième place. (donc c’est plus trop trop la peine de me le signaler dans les commentaires) En vous remerciant bonsoir.

Publicités

Posted in Uncategorized | Tagué: , , , , | 8 Comments »

Suck my blog.

Posted by Kuhn sur août 20, 2009

Vous ne l’avez sûrement pas remarqué, mais MORT AUX CONS a maintenant un an et cinq jours. Youhou, c’est le moment de lâcher vos coms/déclarations d’amour/offrandes sur l’autel de la mauvaise humeur et bien plus encore! Pour ne pas faire comme tout le monde et dresser un genre de bilan avec des stats et des auto-congratulations qui puent la merde, à la place je préfère vous faire partager ma perception de ce que je connais des blogs, de ce que je déteste dans ce petit monde qui, il faut bien le reconnaître, sert surtout à se regarder le nombril et à se trouver trop cools les uns les autres.

geekette

Bon, eux, je les trouve vraiment cools, la majeure partie du temps.

Alors pour commencer en fanfare, les trucs qu’on voit partout et qui a toujours le même effet sur moi, à savoir fermer l’onglet et me promettre de ne jamais retourner sur ledit blog: les Geeks et les Geekettes. Ça fait déjà un petit bail que ça m’énerve, mais ces derniers temps le phénomène empire assez sévèrement. C’est bien simple, depuis quelques semaines, lorsque je me balade sur les blogs, y en a un sur deux qui se définie comme « geek ». Et c’est d’autant plus récurrent sur les blogs de filles, à base de « j’suis trop une geekette, mais attention, j’suis aussi une fille, j’aime bien le rose! ». J’ai jamais trop trop accroché avec les vogues et les modes, j’en ai déjà un peu parlé, mais cette dernière devient vraiment insupportable! Puisque maintenant, il suffit d’avoir un t-shirt sérigraphié avec des manettes de consoles vintages, de porter des Ray Ban H&M wayfarer sans correction ou d’organiser des tournois de Wii Mario Kart (plutôt me pendre!) avec ses amis et d’en publier les photos sur son blog pour se prétendre Geek… Je me souviens d’une époque pas si lointaine ou c’était trop la honte de jouer à Donjons & Dragons et de savoir réciter par cœur TOUS les dialogues de la première trilogie Star Wars sans prendre plus de dix respirations avant de tomber dans les pommes. C’est carrément écœurant de voir que l’industrie du cool s’est emparée de ça et que 83% des connards qui se disent geeks n’ont pas la moindre idée de ce qu’est un d12 ou le TACO. Les abrutis sus-nommés ne se rendent même pas compte que le geek est surtout un loser à la base, et qu’en voulant faire leurs intéressants et se revendiquer de la geekitude, ils ont juste tué l’essence même du terme.

Dans la même veine, toutes ces filles qui possèdent un reflex, un blog et un flickR et qui se sentent trop bonnes (modèles et photographes). Genre « je suis trop une artiste révolutionnaire parce que je prends mes pieds/mes tétons/mon vernis à ongle en gros plan »… Mais meurs, immédiatement. Égocentrisme caractérisé et version à peine améliorée d’un vernis hype du skyblog, je trouve ça (à quelques très très rares exceptions près) absolument pathétique. Cela dit, j’ai aussi compris que c’était le meilleur et plus facile moyen d’avoir des milliers de lecteurs réguliers et du coup de se sentir super important(e)… mais je passe la main et me contenterai de mes quelques dizaines de lecteurs intelligents non-voyeurs. (haha, vous avez cru que c’était la fête et que j’allais vous faire des compliments?!)

Ensuite, si vous surfez (y a encore des gens qui disent « surfer » sur internet?!) un peu les blogs influents, à succès, populaires, vous aurez remarqué cette constante qu’est le « preum’s » ou « first ». J’ai depuis longtemps arrêté d’essayer de comprendre l’intérêt d’être le premier à « commenter » une note, peu importe son contenu, surtout si c’est juste pour témoigner de la vacuité totale de son cerveau. Je ne peux, malgré tout, pas m’empêcher de penser que les firsts sont d’inénarrables losers pour se raccrocher à ces micros victoires de l’infiniment petit…

Enfin, j’ai observé que quelques posts sont récurrents sur la plupart des blogs que j’ai visité. En tête, le post qui parle des google requests. Mise à part elle, qui le fait de manière originale et marrante; c’est devenu le poncife immanquable, un genre d’aveu de « j’ai absolument rien à dire », on a toutes et tous des requêtes marrantes dans nos stats, ça ne sert à rien de les partager.  Y a aussi le post sur la myspace/facebook profile pic, c’était marrant les quatorze premières fois… maintenant, ça lasse un poil. Bon, je vous épargne les lolcatz and dogs, on ne tire pas sur une ambulance.

En conclusion, j’ai commencé ce blog avec de gros à priori négatifs, presque seulement du mauvais; aujourd’hui j’ai un peu pondéré mon discours. J’ai en effet découvert des gens de talent, drôles, touchants et attachants. Même s’il faut vraiment écrémer à mort, ça vaut probablement le coup. D’autant que ce site m’a offert la possibilité de m’exprimer, de probablement trouver un genre de style et d’avoir quelques gens qui me lisent. Alors voilà, je n’aime toujours pas trop trop la grande majorité des blogs, mais le mien, bah je l’aime bien.

psotb: je viens seulement de le remarquer mais cette note, en plus d’être anniversaire, est la 66ème!!! Yeah, mothafuckaaa!

psaci: une geekette dont le blog était linké dans l’article m’a demandé poliment d’enlever le lien, alors je l’ai fait. Mais il est facile à retrouver…

Posted in Ils sont partout!!!, La teigne, Raaaahhh!! | Tagué: , , , , , , , , , , | 51 Comments »

Sales manies

Posted by Kuhn sur juillet 21, 2009

On en a tous, mais on les tolère plus ou moins bien. Pour ma part, j’ai un super gros problème avec mes propres défauts, j’ai un tout petit peu de mal à les admettre. C’est à dire que je sais qu’ils existent et que je suis loin de la perfection, mais ça me fait quand même super chier… Ce blog site étant sobrement intitulé « MORT AUX CONS », que je fustige allègrement, je trouve marrant de me critiquer moi même. Puisque l’adage séculaire dit: « on est toujours le con d’un autre » et que je ne déroge sûrement pas à la règle, voici quelques trucs très cons chez wam. (wam, ça veut dire « moi » en verlan, maman)

doigt dans le nez

Je suis très très susceptible; non, je reformule, je suis une allégorie de la susceptibilité. Pas sur tout, mais dès que ça touche au physique par exemple, je me transforme en petite boule d’aigreur et de frustration, totalement dépourvue de répartie et de sens de l’humour. Le pire c’est que plus la vanne est juste, plus je suis désarmé et de mauvaise humeur/foi. C’est absolument terrible, je me mets dans des états pas possibles et me braque complètement pour un truc aussi anodin que « tiens, c’est marrant de dos et dans le noir, tu ressembles un peu à Jean Claude Duss! » … Ouais c’est ridicule.

J’ai un problème de trifouillage de cavité nasale. Bon, comme 90% des hommes je pense, mais c’est quand même un peu la honte. Y a peu de choses aussi embarrassantes que de se faire gauler en train de se racler le fond des sinus (sini au pluriel?), l’index au trois quarts fourré dans la narine. C’est comme de se faire pécho alors qu’on se croyait tout seul à poil dans la salle de bain et que du coup on a cru qu’on était le fils caché de James Hetfield, ce qui nous donne tous les droits de jouer Master of Puppets avec notre bite… Ahem. hahaha, on dit de ces bêtises, hein Thérèse…

Facebook m’a fait découvrir la pleine puissance d’un défaut que je me connaissais déjà, le voyeurisme. Je le confesse, si je n’étais pas jeune et beau, avec une vie sexuelle tout à fait épanouie, je pense que je serais du genre à m’acheter des super jumelles de la ouf pour mater ma voisine se balader en soutif dans son appart, la bave aux lèvres et le bout du slop qui frétille. Bon, on se calme tout de suite, j’en suis pas là. Mais avec FB et ses conneries de Highlights et de Tags, on (ouais, je vous mets dans le même panier que moi, j’suis sûr que vous faites pareil!) se retrouve à mater des albums photos entiers de parfaits inconnus. Ca m’arrive tous les jours: photos de mariages de gens que j’ai croisé une fois, enterrement de vie de jeune fille de la copine-d’une-fille-qui-était-dans-ma-classe-en-3ème6-en-1995-et-que-je-n’ai-jamais-revu-depuis etc. C’est une catastrophe, ça peut me niquer un après midi entier.

  • « Alors, qu’est-ce que t’as fait de ta journée?
  • Bah, j’ai regardé sept albums photos de gens que je ne connais pas sur FB…
  • Ahhh, super…! »

J’ai du mal avec les vannes à répartie impossible. Je m’explique: toutes ces vannes auxquels on ne peut absolument rien répondre de drôle, qui ne laissent au maximum qu’une vague possibilité de « toi-même » tout piteux… typiquement les vannes de mauvaise haleine parce qu’on imaginait pas qu’il y aurait autant d’ail dans le gaspacho, de bouton d’acné qui sort tout seul au milieu du front, d’auréoles sous les bras parce qu’il faisait 8.000 °C dans la 4 à l’heure de pointe. Tous ces trucs contre lesquels il est hyper difficile de lutter en pleine journée et qui donnent envie d’aller se cacher dans un trou mais on peut pas parce qu’on est au boulot/à un dîner/à un casting. C’est déjà hyper embarrassant, mais il y a toujours un connard pour en rajouter une couche.

Enfin, vous avez compris, je pourrais continuer comme ça pendant des lustres. J’aime pas trop trop être pris à défaut, mais je vais beaucoup mieux, il y a quelques années, j’avais des pulsions violentes d’automutilation lorsque je ratais un œuf au plat… (true story)

crédit photo: Rémi Chapeaublanc (son très joli site)

Posted in Uncategorized | Tagué: , , , , , , , , , , | 16 Comments »

Marre de la connerie.

Posted by Kuhn sur mai 12, 2009

J’aurais dû y penser un peu plus tôt, puisque c’est comme ça que j’ai commencé à dire « Mort aux cons ». C’est précisément eux qui m’ont donné envie de partir en sainte croisade contre la crétinerie quotidienne de notre temps. Je veux parler de ces connards-gauchistes-moralisateurs-faux-rebelles de militants anti pub.

anti pub

Si vous prenez le métro parisien de temps en temps, vous avez forcément été confrontés à leur combat à deux francs six sous. J’imagine que ça doit être la même chose dans les autres grandes villes de France. En fait, partout où on trouve un panneau de pub, y a toujours un adolescent attardé qui porte des t-shirt Che Guevara pour aller toyer (= gribouiller pour les gens qui n’ont jamais fréquenté de taggeurs) les affiches en noircissant les dents des jolies-mannequins-de-treize-ans-photoshopées (wow, trop subversif!!).

Attention, je ne suis pas de droite et je ne milite pas pour la pub dans les transports en commun, à vrai dire je m’en fous complètement. Moi ce que j’aime regarder dans le métro, c’est les gens et surtout les moches. En revanche, je trouve vraiment pitoyable de voir que ça fait maintenant bien dix ans qu’une poignée de mariachis des bacs à sable nous emmerde avec leur morale à deux roubles. Ceux qui m’agacent le plus sont les donneurs de leçon sur le thème: « la télé vous suce le cerveau, réveillez-vous bande de moutons!!! » Ils croient vraiment qu’en écrivant ça sur une affiche du métro avec des fautes d’orthographe qui décollent la rétine, ils vont vraiment réveiller la conscience des gens et transformer le con de base en Diderot des temps modernes?! Naaaah!

Ah, j’allais oublier les jeux de mots carambar en mode subversion en carton. Dites donc, c’est rudement bien trouvé « con-sot-mateur »! C’est probablement la puissance de ce jeu de mot qui a tué Raymond Devos. Bah ouais, tellement vener de pas avoir pensé à celui là, Raymond fait une attaque et nous rejoue le sketch de l’ambulance et du corbillard. D’autres moralisateurs insupportables: les feministes du dimanche. Avec leurs slogans de chiennes de gardes anti femmes objets. Comment faire la promotion d’un soutif si on ne met pas une nana avec de jolis seins..? Bon, je veux bien faire preuve d’un peu de bonne foi: on est pas obligé de montrer une paire de fesses pour vendre un savon. Mais c’est la rebellion à tout bout de champ qui me pose vraiment problème, comme j’en avais déjà parlé (le passage sur les grèves).

Ouais, c’est bien à eux que j’attribue le mérite de m’avoir lancé. J’avais même prévu, à la base, de m’acheter un marker rouge bien épais, pour entourer leurs merdes et y apposer un bon gros  « mort aux cons » en capitales d’imprimerie. Parce que franchement, si t’en as tant marre de la pub que ça et que tu ne le supportes plus, va vivre sur une île déserte ou au fin fond de la Creuse, ça te détendra et ça nous fera des vacances. Parce que j’aime pas trop trop qu’on me fasse la morale sans raison.

Posted in Ils sont partout!!!, Raaaahhh!! | Tagué: , , , , , , , | 20 Comments »

Touche pas à mon pote (même s’il est blanc)

Posted by Kuhn sur décembre 28, 2008

Dire que le racisme c’est mal, c’est une grosse lapalissade, comme je l’ai dis plus tôt. Tout le monde est d’accord là dessus, enfin presque. En revanche, on ne se rend pas compte d’un truc qui me frappe de plus en plus souvent : le racisme envers les blancs.

Mise en situation :

Je bosse dans un grand magasin parisien, sur le trottoir en face de la porte derrière laquelle je fais le pied-de-grue toute la journée éclate une bagarre… de-filles-en-moyenne-section-de-maternelle, c’est à dire que les gars faisaient bien pitié et avaient un potentiel agressivité à peu près équivalent à celui d’un tarsier sous Prozac. Première réaction d’un de mes collègues de travail: « Ah c’te vieille bagarre de babtou* !! »

Donc, si je comprends bien, les blancs sont forcément de grosses baltringues ?! Je sais pas pour vous mais je trouve ça aussi raciste que de dire que les arabes sentent le mouton et que les noirs s’entendent naturellement bien avec les animaux.

Je suis pour un anti-racisme total. C’est à dire que lorsque je tombe sur un connard qui m’écrase les pieds dans le bus sans s’excuser, je lui dit d’aller bien niquer sa mère, sans regarder s’il est plutôt clair ou foncé. Se retenir de dire ses quatre vérités à ce crétin sous prétexte qu’il fait partie d’une « minorité visible » est pour moi tout aussi facho que de considérer les chambres à gaz comme un détail de l’histoire. Prendre des pincettes avec un noir ou un arabe est précisément discriminant, comme le dit très justement Gaston Kelman (cliquez sur ce lien, c’est pas une blague pour une fois).

Maintenant, lorsque des gens qui ont subi le racisme se mettent à combattre le feu par le feu, je peux comprendre la démarche si c’est une réaction émotionnelle. Si c’est réfléchi et raisonné ou juste culturel (l’habitude de dire que les blancs ne savent pas danser/sauter/avoir des grosses bites), je trouve ça absolument révoltant. Et fermer sa gueule de coton tige revient à victimiser,  rabaisser l’auteur : « le pauvre, son peuple d’origine a beaucoup souffert, je ne peux pas lui en vouloir ». C’est aussi nier sa capacité à réfléchir par lui même et à comprendre que même si les ancêtres de Pierre ont fait la misère à tes arrière grand-parents, c’est pas vraiment lui le responsable et c’est pas pour ça qu’il mérite d’être considéré comme une ordure qui mange des bébés phoques au petit-déj’. Un autre truc qui me rend un peu ouf malade, c’est lorsque j’entends un noir, un arabe, ou un asiat’ tout aussi Français que moi, traiter un blanc de « sale cé-fran*« … Donc on est français quand on le choisi ? Lorsque l’équipe de foot nationale défonce l’équipe d’Espagne, tout le monde est content et agite le drapeau tricolore et quand on a envie de faire sa kaïra* à l’arrière du bus, c’est magique, on devient Sénégalais/Algérien/Portoricain/Philippin/Ouzbeck. La double nationalité ou les origines étrangères devraient être une richesse plutôt qu’un décérébrant/discriminant ! Je pense qu’on peut respecter ses traditions ou religions sans se considérer comme un étranger.

Bref, tout ça pour dire qu’on est pas au bout de nos peines, l’intolérance a encore de beaux jours devant elle. C’est à dire qu’il faudrait d’abord penser à éradiquer la connerie, trouver une méthode, une solution finale… J’y réfléchis, mais je ne suis pas optimiste. Je ne le dirai jamais assez: Mort aux cons, du monde entier!

* lexique pour ma mère et les plus de 50 ans: babtou = blanc, cé-fran = français, kaïra = voyou/loulou

Posted in Ils sont partout!!!, Raaaahhh!! | Tagué: , , , , , , , , , , , , | 15 Comments »

Bleed the clerk

Posted by Kuhn sur septembre 15, 2008

« NOUS NE POUVONS DONNER SUITE A VOTRE DEMANDE, CONTACTEZ VOTRE AGENCE »

Voilà un message particulièrement énervant… Surtout lorsqu’il est 21h37 ou 5h12 et que l’agence en question a des heures d’ouverture dignes du pire bureau de poste de province. Si par magie, on a la chance d’être dans une plage horaire adéquate, on se retrouve systématiquement à niquer la moitié de son forfait à écouter une petite musique qui a du être choisie pour son fort potentiel d’agacement du client déjà bien enragé et qui se termine toujours par un joyeux et robotique:

« – Tous les conseillers de votre agence sont actuellement occupés, merci de renouveler votre appel.
– Merci d’avoir utilisé 7 minutes de mon forfait 2h pour me dire ça, connasse! (oui, la voix robotique est souvent une femme) »
J’adore me faire raccrocher à la gueule par une machine!

Lorsqu’on parvient enfin à avoir un de ces fameux conseillers en ligne, il faut commencer par décliner son identité -comprenez votre numéro de compte hein, pas de noms civils dans les banques, ça sert à rien, ah si… en fait ça sert à dire: écoutez, monsieur j-ai-pas-de-thune-sur-mon-compte, je ne peux rien faire pour vous, il faut remettre de l’argent- et donner la raison de son appel. En règle générale, on n’appelle pas son banquier pour prendre des nouvelles de son chien ou de la santé de sa petite dernière, celle qui a les yeux verts… On appelle parce qu’on a besoin d’un service, d’un peu de largesse pour finir le mois, d’un peu d’indulgence et de tendresse dans un monde de brutes. Comme nous sommes naïfs et bercés d’illusions dignes d’un épisode des bisounours! Le conseiller du crédit ke-plou n’est pas là pour ça. Non, il est là pour te dire que globalement, tu n’es qu’une merde qui gère mal son argent, que tu n’en gagnes pas assez et qu’il faudrait en remettre sur ton compte pour débloquer ta carte banquaire. Ah oui, j’oubliais, évitez de faire des chèques, ils seraient refusés, on vous collerait en plus d’adorables frais de dossier pour la modique somme de 125€… Une petite douleur en bas du dos? Oui, c’est un tronc d’arbre!

Ah oui, j’allais oublier! Vous avez peut-être déjà reçu, comme moi, un sympathique courrier vous annonçant que vous êtes à découvert depuis trop longtemps (en général, lorsqu’on a droit à 15 jours, ça arrive le 16eme…) dont on découvre ensuite le prix: 9€!!! J’avais pas remarqué qu’ils étaient plaqués or leurs timbres… Moi si on me laisse le choix, j’en prends un en papier, hein, à 25 centimes. Ah mais oui, vous comprenez monsieur-j-ai-pas-de-thune-sur-mon-compte, il y a les frais de dossier… Ah bah oui, c’est vrai. Poster une lettre type, c’est hyper lourd comme dossier, on fait bosser au moins cinq personnes pendant une demie journée là dessus!

Il y a pire que les frais de dossier, cependant. Et ce sera mon dernier sac de pus lancé à la gueule fétide des établissements bancaires… C’est la raison utlime par laquelle les conseillers justifient de nous la mettre jusqu’au coude: Le siège! « C’est une décision du siège », « Le siège à refusé », « Le siège vous emmerde »… Il a bon dos ce siège! Grâce à lui, les banques peuvent nous faire passer n’importe quelle pillule et on devrait garder le sourire! Mais comment on fait quand c’est le 16 du mois, que la paie ne tombe que dans deux semaines et qu’on ne peut même plus retirer un pauvre billet de 10€…? Eh bien il ne nous reste que nos yeux pour pleurer et nos blogs (rah, j’aime toujours pas ce mot) pour clamer haut et fort:

J’aime pas trop trop les banquiers et mort aux cons!

Posted in La teigne, Raaaahhh!! | Tagué: , , , , , | 7 Comments »