MORT AUX CONS

les chroniques de la mauvaise humeur

Archive for mars 2010

Brand-ade de morues

Posted by Kuhn sur mars 24, 2010

Oh oh oh, en ce moment, je suis au top de ma forme en termes de jeux de mots… Mais ce titre ne justifie pas tout, maintenant vous vous demandez de quoi je vais parler. Je suis tous les jours un peu plus ébahi par le pouvoir des « grandes » marques et l’adoration que porte le consommateur un peu con pour toutes les griffes prestigieuses. D’autant que pour certaines maisons, la came est tellement vilaine que leur succès confine à la science fiction la plus absurde, à de la SF turque, en somme.

Hier matin, j’ai encore assisté à une scène quotidienne, banale et pourtant assez hallucinante: Un groupe de jeunes filles en fleurs, probablement espagnoles, toutes excitées de se prendre en photo devant la vitrine de Chanel à tour de rôle, pour ne léser personne. Elles voulaient toutes avoir leur gueules devant les mannequins Chanel aux ensembles à 3000€ dans les mémoires de leurs compacts numériques. « C’était bien tes vacances à Paris? Ah ouais, mortel, y avait des vitrines Dolce & Gabana, on a pris des photos, c’était top!! ». On aurait dit des mouettes à la fin de la criée sur le vieux port à Marseille… Après avoir réprimé une intense pulsion de capture puis torture à base de brûlures de clopes sur les paupières de ces raclures, je me suis demandé ce qui pouvait bien les exciter à ce point. (et je doute que ce soit mes allitérations en « -ure »)

Je n’ai pas trouvé d’explication rationnelle. Premièrement, ce ne sont que des fringues. Deuxièmement, ce ne sont que des fringues, BORDEL! Le fait d’y ajouter le pictogramme Chanel ou Vuitton ne la rend pas plus belle, juste plus chère. Il y a des articles de luxe pour lesquels je « comprends » le prix: un yacht, une aston martin dernier cri ou un vinyle collector de Francis Lalanne… Mais pour un pauvre sac en cuir (quand ce n’est pas en plastique)(oui, certains modèles sont en plastique)(si si, j’te jure, sur le Coran de la Mecque), je ne comprends pas qu’on le paie 1500€ (plus qu’un smic net) sous prétexte qu’il est griffé Gucci ou Vuitton. Pour le cas de cette dernière marque (ça commence à se voir que j’aime pas trop trop Vuitton?), c’est de loin la plus chère et surtout la plus vilaine, avec des éditions limitées en mode machine à peindre et des basiques tout aussi dégueulasses bien que moins excentriques. Pourtant, leurs magasins ne désemplissent pas, et les connards d’affluer du monde entier pour lâcher le PIB du Mali dans un putain de sac à main…

Alors les grandes maisons de couture véhiculent peut être une image glamour et paillettes, ça fait rêver les jeunes dans leurs mornes banlieues pavillonnaires. Eh bah putain, paie ton rêve: porter un maximum de labels, être un genre d’homme sandwich bling bling. Avoir pour idéal de ressembler au couple Beckham, c’est un peu comme avoir envie de vivre la romance sirupeuse de Twilight; ça revient à mourir d’envie de se taper une soupe à l’urine sous prétexte qu’on nous en fait la sert à longueur de journée en la faisant passer pour de la bisque de homard. 

Je suis peut-être un peu réac’ mais de mon côté, l’affichage du logo de la marque sur un vêtement est précisément la raison pour laquelle je n’achèterai PAS. Parce que j’aime pas trop trop être réduit à la fonction d’abris bus ambulant, ni la soupe en général.

Publicités

Posted in Ils sont partout!!! | Tagué: , , , , , , , | 36 Comments »

L’amour 2.0

Posted by Kuhn sur mars 13, 2010

Le voilà, vous l’avez attendu pendant un mois (c’est long un mois sans rire hein?!) et je vous le sers enfin. Bon, je peux vous l’avouer, initialement j’avais prévu autre chose, mais comme le temps est passé j’ai changé mon fusil d’épaule. Puisque la date est passée depuis un moment et que ce n’est plus vraiment la Saint Valentin, voilà une situation (ou plutôt un personnage) pour lequel la saint Valentin n’est pas vraiment la même que pour le reste du monde: J’ai nommé le Geek! Mais attention, le vrai, pas celui qui se dit geek parce qu’il kiffe le pixel art, possède une ID Xbox Live pour jouer à Super Street Fighter IV et qu’il a ressorti ses vieilles cartouches de NES pour décorer ses étagères ikea. Celui qui n’a vraiment pas de vie sociale et qui va par conséquent passer:

Episode 3 – La Saint Valentin 2.0 no life.

(à lire en écoutant la BO de Final Fantasy XIII)

Jérémy a 26 ans, il fait 113 kg pour 1m75, que du gras parsemé de vergetures dépassant de son bermuda en jogging Artengo, si confortable pour rester tranquille à la maison… Il vit dans une chambre étudiante dans la proche banlieue parisienne qui n’a pas été aspirée depuis qu’il a pris possession des lieux, il y a trois ans. Le sol est jonché de vieux cartons de pizza et de sous-vêtements sales (ce qui n’empêchera pas Jérém’ de remettre quelques slops et paires de chaussettes en attendant sa visite bi-hebdomadaire chez sa mère, qui lui lavera tout son petit linge pendant qu’il restera enfoncé dans le canapé du salon des parents à manger des chips goût poulet braisé devant Game One). Mais Jérémy n’est pas qu’un souillon, il sait être ordonné, voire méthodique. En ce qui concerne ses collections de comics (encore sous blister) et de mangas, de DVDs de Jap anim, ses bouquins de Donjons & Dragons et ses figurines Marvel, c’est super ordonné: classé dans l’ordre chronologique, puis chromatique, puis par genre.

Aujourd’hui, c’est la Saint Valentin. En se levant, à 15h38 du mat’, Jérémy était déjà de mauvaise humeur, il déteste la Saint Valentin et tous les chichis qui vont avec, il trouve que c’est un faux évènement qui ne sert qu’à booster les ventes de certains commerçants et à sortir des comédies romantiques de merde. Il n’a pas entièrement tord, il a même complètement raison. Malheureusement, la vérité derrière cette belle façade, c’est que depuis le collège, la Saint Valentin c’est un peu la Saint Jérém’, l’open bar de la vanne facile et blessante, le douloureux reminder de sa misère sexuelle et sentimentale. Parce qu’en dehors de Youporn, Jérém’ n’a jamais vu la couleur d’un téton et depuis quelques années maintenant, il ne voit même plus la couleur de son propre gland…

Mais il n’y pense pas longtemps. A 16h, il a une instance dans World of Warcraft, avec les potes de sa guilde qu’il n’a jamais rencontré IRL. Bon dieu, que c’est bon de pourfendre du troll et du gobelin avec sa grosse épée-à-deux-mains-vorpale-tueuse-de-démons-+6-dégâts-additionnels-fois-10! rien de tel pour commencer une bonne journée de non-labeur… Ensuite, pour sociabiliser un peu, il va perdre une heure ou deux (il ne compte plus vraiment) sur Chatroulette. Comme tous les jours, il espère voir un peu de nichons, mais il détient le records international de « next » à l’heure, même les bites turgescentes et les malades mentaux avec leur raton-laveur le zappent. Puisque c’est comme ça, il retourne sur WOW, où il va programmer le strip tease de sa guerrière elfe de la nuit en mode danse, ses traits sont un peu grossiers, mais elle a des gros seins et elle ne le « next » jamais, elle.

18h43, Jérémy a un peu la dalle, c’est l’heure du déjeuner. Alors il appelle Domino’s Pizza, où les employés connaissent sa commande et son adresse sur le bout des doigts et une vingtaine de minutes plus tard, l’Extravaganzza supplément fish sticks est livrée, encore fumante. Un délice à déguster en se matant un petit épisode de Battlestar Galactica, « quelle cochonne cette number 6!!! » d’autant que Jérémy se trouve une vague ressemblance avec Gaïus Baltar… enfin de loin, avec 30 kg de moins et une meilleure hygiène de peau.

La soirée se passera comme d’habitude, sur le playstation network, à télécharger du contenu additionnel pour ses jeux, qu’il testera dans la soirée, en s’accordant quand même quelques pauses pour terminer son dessert: le pot de 500mL de Ben & Jerry’s Cookie Dough contenu dans le menu qu’il a commandé plus tôt. Sur Xbox Live, il collera de grosses raclées à tous les nOObs qui se connectent pour en découdre sur la dernière extension de Call of Duty Modern Warfare 2. Pas un seul mec avec un peu de skill ce soir, grosse recrudescence de guignols. En même temps, le soir du 14 février, pour être connecté entre 22h et minuit, il faut avoir moins de 16 ans ou vraiment pas d’amis.

Pour s’aérer un peu le cerveau, Jérém’ descend au Kebab, au pied de son immeuble. Où il est accueilli par le traditionnel « Salut chef! Comme d’habitude, salade-tomate-oignons-sauce-blanche-frites?! » à emporter bien sûr, c’est un peu glauque de manger sur place, tout seul. Il connait toutes les astuces pour éviter de se faire trop vanner, à commencer par « ne pas fournir le bâton pour se faire battre ». Une fois qu’il a englouti son grec en regardant le dernier épisode de Big Bang Theory dont le torrent vient de se terminer, Jérém’ se dit qu’il n’a pas trop la patate, alors il se connecte sur Twitter. Depuis quelques temps, il follow cette fille qui parle beaucoup de bites et un peu de caca (ou l’inverse), avec humour. En plus, elle a l’air d’être dotée d’une jolie paire d’yeux et de nichons et quand elle a ouvert son Formspring, il s’est dit que c’était l’occasion rêvée de lui demander des photos de ses pieds, parce que ça le fait vraiment trop kiffer. Tiens, mais elle lui a collé une mi-molle exploitable cette petite coquine… de là à finir la nuit avec des vidéos de Bukkake Parties sur Youporn, il n’y a qu’un pas que Jérémy franchit allègrement.

Après une flasque éjaculation qui sonne le glas d’une branlette bien molle, Jérém’ se sent un peu merdeux, son sopalin souillé à la main; alors il va poster sa misère sur VDM, mais il sera modéré. Parce que contrairement à ce qu’il pense, Jérémy est loin d’être seul.

Posted in La teigne | Tagué: , , , , , , , , , , , | 19 Comments »

Grève du téton.

Posted by Kuhn sur mars 3, 2010

Bon, vous êtes quelques uns à me réclamer à corps et à cris le troisième épisode de la Saint Valentin. Bien que ça soit un peu dépassé, je vais vous le publier (enfin, il faudrait d’abord que je commence par l’écrire!), mais comme c’est pas encore pour aujourd’hui, je vous fais un petit-plaisir-à-monsieur-preskovic.

Vous avez peut-être déjà vu cette pub pour une griffe française dont les sacs sont vendus au prix du PIB du Mali. Et non-contents de nous infliger Keira Knightley avec sa vilaine face de cadavre, ils en rajoutent avec du photoshop fail d’un fort beau gabarit. Je vous l’ai subtilement mis en lumière sur la photo ci-dessous:

Voilà, maintenant, vous ne pourrez plus passer à côté sans scotcher sur le presque-nichon droit de l’autre sac d’os. Ne me remerciez pas..! (et je vous promets, que je fais le plus vite rapidement possible pour l’épisode trois…)

Posted in La teigne | Tagué: , , , , | 4 Comments »