MORT AUX CONS

les chroniques de la mauvaise humeur

Archive for mars 2009

How to… spend a really shitty day.

Posted by Kuhn sur mars 24, 2009

Aujourd’hui, les Dieux sont contre moi. Je m’en vais donc partager ma rage et ma frustration en esperant que ça me soulage…

Tout d’abord, mes boyaux continuent de rutiler douloureusement. Malgré un traitement prescrit il y a maintenant plus d’une semaine par un médecin agréé, j’ai toujours l’impression qu’une forme de vie s’est développée dans mon abdomen et qu’elle a plutôt prévu d’y passer le printemps.

Ensuite, au boulot je suis obligé d’aller sur le net en utilisant ce logiciel de sous-dev qu’est IE6. Donc un quart des pages s’affichent n’importe comment et deux trois fois par jour, il décide de me foutre des vents (comprenez « Microsoft Internet Explorer, le programme ne répond pas, envoyer un rapport? » vous imaginez si on envoyait tous les rapports d’erreur qu’on nous propose sous windows? gros DOWN chez Microsoft!).

Enfin, mon iPod est blagueur lui aussi, puisqu’il a décidé de me jouer mes morceaux favoris en mode karaoke avec option grésillage-qui-te-bousille-les-tympans-sinon-c’est-pas-marrant! 

Bref, grosse journée merdique jusqu’ici. Si dans l’après midi vous pouviez m’annoncer que j’ai gagné 500.000 € à OXO (trop mignons les furets dans la pub, BTW) ou que Scorcese a eu une révélation et qu’il a décidé m’engager pour le rôle principal de son prochain film, ça pourrait presque rattraper la journée catastrophique que je subis depuis ce matin…

Publicités

Posted in Raaaahhh!! | Tagué: , , , , , | 10 Comments »

Être une star, c’est plus c’que c’était

Posted by Kuhn sur mars 23, 2009

Aujourd’hui, alors que je me baladais , je me suis rendu compte d’un truc (c’est ouf non?): être une star, c’est plus c’que c’était. Avant, on avait le glamour, le sex drugs & rock’n’roll et tout… maintenant, la star en est réduite à rester pendant de looooongues minutes, figée dans un sourire-avec-des-dents-dedans-mais-l’œil-aussi-mort-que-devant-watchmen-putain-quelle-bouse-ce-film devant une affiche cartonnée de sa dernière actualité, à se faire héler par une meute hystérique de photographes alignés en rangs d’Oignon.

Moralité, j’aimerais vraiment pas trop trop être photographe people et j’en aurais presque plus envie d’être une rock star…

Posted in Uncategorized | Tagué: , , , , | 4 Comments »

Marianne en prend plein le cul.

Posted by Kuhn sur mars 20, 2009

Chaque jour que dieu fait (haha…), nous assistons à un crime, un viol en réunion avec barbarie par voie anale et on ne bouge pas le petit doigt. On est tellement habitués qu’on ne s’en aperçoit même plus. On assiste à ça quotidiennement, ça fait partie du décor, ça ne choque plus. Je veux bien sûr parler du sort pathétique que nos contemporains infligent à notre belle (et un peu chiante c’est vrai, mais ça lui donne du caractère) langue: le français.

Attention, je vous vois venir d’ici, cet article ne traite pas des fautes d’orthographe. Pour la simple et plus ou moins bonne raison que je sais que je ne suis pas infaillible et je ne me permetterais pas de jeter l’huile bouillante sur les béotiens alors que je ne suis pas irréprochable. (c’est ça l’honnêteté intellectuelle, mon petit Bobby, prends en de la graine!) Non, je veux plutôt parler des glissements de terrain du français oral, des facilités qu’on se permet et des aberrations que l’on entend parfois. Seulement cinq exemples (pour le moment, j’en donnerai de nombreux autres si ça vous plaît):

D’abord, une pas trop facile à déceler et qui vous permettra de briller en société: l’emploi de l’indicatif à la suite de « Après que »; eh non, on ne dit pas « Après que je sois allée m’acheter un sex toy pour faire comme toutes mes copines », mais « après que je suis allée m’acheter des pantoufles en macramé bio ». Attention, il peut vous arriver plus fréquemment qu’à loisir de vous faire corriger par des barbares de la syntaxe, mais c’est un tel plaisir de les envoyer paitre leur veule ignorance dans leur obscure campagne que le jeu en vaut la chandelle! nb: il est également possible de dire « après qu’il fusse retourné chez sa mère, ce sale bâtard… » mais plus personne ne parle comme ça de nos jours et je ne suis pas sûr de le regretter.

Puis, le bon vieux « des fois » qui fait bien plouc et qui est pourtant trèèèès (troooooop) répandu. Pour les gens qui ne savent pas ce qu’on dit quand on n’a plus de vocabulaire qu’une fricassée de porc à la sauce caramel, en vrai il faut dire « parfois ». Oui, c’est dix mille fois plus élégant et non, ça ne prend pas plus longtemps à prononcer. La seule exception étant (je crois) dans la phrase: « ça dépend des fois. » mais je ne le dis pas souvent…

Alors que vous revenez de la cantoche où vous avez déjà mangé un plat qui met à rude épreuve vos boyaux, intestins et nerfs; vous vous faites régulièrement assiéger par la sacro-sainte question: « y a quoi ce midi à la cantoche? » ou encore « t’as mangé quoi ce midi? ». Ouais, moi aussi… Alors… le midi, c’est le sud. C’est un mot un peu désuet pour désigner une région française ou une ignoble gare bruxelloise. C’est complètement absurde de dire « ce midi » pour désigner l’heure du déjeuner, est-ce qu’on dit « ce minuit » pour désigner le moment où on ginche comme des oufs sur les derniers tubes de Bob Sinclar?!

Terminons par la reine des fautes, celle qu’on entend dans 95% des bouches et qui est pourtant totalement improbable: « SUR Paris », ou Limoge ou Strasbourg, ça n’a pas d’importance… Alors, pourquoi est-ce une faute? Parce que nous ne sommes ni des géants ni des milliardaires qui se déplacent exclusivement en hélicoptère. En dehors des deux cas précédent, je ne vois aucune raison de dire qu’on se rend et encore moins qu’on habite « SUR » une ville. Cette faute est issue du vocable fleuri et hautement délicat des VRP de banlieue! Rien de plus plouc que de dire qu’on part en vacance sur Marrakech ou sur NYC. Upgrade: Un jour, j’ai entendu une employée de bureau demander à une collègue « Et sinon, tu fais quoi sur Pâques » ouais… c’est du lourd là… Upgrade 2 (merci Houari, qui m’y a gentiment fait penser): Ca me rend fou d’entendre des trucs genre « ah c’est super, pour noël on monte sur Paname avec toute la petite famille!! »… c’est quoi Paris, une table? Une capitale au sommet d’un pays en forme de montagne? Il y a encore plus absurde cependant: les gens qui descendent sur Paris!!! A ce niveau là, je capitule, je chante des chansons dans ma tête, j’essaie de me souvenir la dernière fois que j’ai mangé des huîtres… bref, je trouve un moyen de plus être conscient de la présence de ceux qui m’entourent… pour éviter un massacre vous comprenez…

Ne vous méprisez pas, j’ai moi-même commis toutes ces erreurs, sans exception. MAIS lorsqu’on me corrige ou que je me rend compte de mon erreur, je fais des efforts, je me reprends et je fais tout mon possible pour annihiler la médiocrité de ma bouche. Oui, je ne suis qu’une pourriture intolérante de merde, mais je trouve ça détestable. En revanche et un peu étrangement je le confesse, je n’ai absolument rien contre les anglicismes, barbarismes et autres trucs en -isme verlans, même à l’écrit. Il était une époque où je corrigeais tout le monde, maintenant j’ai compris que mon combat était vain et que malgré toute ma verve et ma hargne, rien n’y ferait… Mais ça ne m’empêche pas de tout corriger ou de me faire des réflexions amères à l’intérieur de ma tête, à longueur de journée. Je dois avouer qu’en définitive, j’aime pas trop trop avoir mal à la tête à cause de la facilité putassière avec laquelle les gens se laissent corrompre par le côté obscur du discours.

En vous remerciant, bon week end.

Posted in Ils sont partout!!!, La teigne, Raaaahhh!! | Tagué: , , , , , , , , , , , | 35 Comments »

Les voisins cons (vite fait)

Posted by Kuhn sur mars 19, 2009

Tiens, je vais faire mon bloggeur de base et poster un « article » en trois lignes:

J’aime pas trop trop les voisins qui croient que la cage d’escalier est une espèce d’extention de leur appart, surtout lorsqu’ils passent leur journée à hurler sur un ton sur-strident/stressant/agressif dans une langue que je ne comprends même pas… voilà!!

psdo: sinon, j’ai presque terminé mon article (qui fera beaucoup plus de 3 lignes) sur les fautes de français.
psdm: fichtre, j’ai dépassé les 3 lignes, j’suis trop un faux bloggeur…

Posted in Uncategorized | 12 Comments »

Les petits chefs

Posted by Kuhn sur mars 12, 2009

A moins que vous n’ayez l’extrême privilège d’être votre propre patron ou au chômage; vous êtes bien obligés d’obéir aux ordres de quelqu’un, de vous plier à la volonté et subir les remontrances, consignes stupides et autres procédures à la mords moi le flamby d’un supérieur/manager/responsable.

Il y a bien sûr des exceptions, mais vous commencez à savoir que ça ne m’intéresse pas, ce que j’aime c’est la masse dégoulinante et écoeurante de médiocrité. Donc, tous ces petits chefs à la merde qui nous pourrissent notre quotidien.

Ils se ressemblent tous: ils portent des costards bon marché, des cravates qui font saigner les yeux, ont le cheveux pauvre voire carrément démissionnaire et le ton mielleux/obséquieux. Doté d’une vie de famille en faillite et d’un plan de carrière tout tracé dans les terrains vagues de l’ennui, le petit chef est finalement assez malheureux mais il ne s’en rend pas compte… Comme inconsciemment il est au bord de la combo pendaison/overdose d’anti-dépresseurs, il se rassure dans son petit monde en abusant de son petit pouvoir. (oui, y a beaucoup de « petit » dans cette phrase, mais je vous rappelle que l’article traite des « petits » chefs, tain vous êtes lourds, faut suivre!) Pour ce faire, il s’appuie sur des trucs qui font chier tout le monde: la paperasse, l’ordre, les procédures (je crois que c’est dans mon top 3 des mots que je déteste le plus), les consignes et restrictions à la con. Il aime bien se prendre pour un Sénateur et édicter des règles à deux roubles, genre « il est rigoureusement interdit d’amener* des boissons sur son lieu de travail », alors qu’on imagine bien que se taper une petite canette de coca light pendant le boulot n’est pas un handicap fondamental à l’efficacité… mais il fait ça juste pour te casser les couilles, pour te faire sentir que c’est ton supérieur, que tu dois faire comme il l’a décidé. La crise d’autorité permet de faire oublier, le temps d’une humiliation de subordonné, toute la vaine inutilité de sa propre existence.

Bien souvent, le petit chef est assez limité intellectuellement. Il n’est pas rare de trouver à corriger ses fautes de français (j’y reviens bientôt!) ou de devoir rattraper ses bourdes; en ravalant ses remarques évidemment, parce qu’il ne faut pas lui faire sentir qu’en vrai, c’est un peu un gogol. Sinon les représailles ne se font pas attendre et tu te retrouves à ne plus avoir le droit d’utiliser l’imprimante du bureau qu’avec sa permission… Relou quand tu as besoin de tirer des CV pour postuler dans une boîte où les gens seraient un peu moins proches de la hyène gâleuse.

La question qui trouble mon sommeil (non, en vrai je m’en tape, mais quand même…), c’est: comment ont ils fait pour accéder à des responsabilités?  C’est vrai, je ne comprends pas comment on peut faire monter ne serait-ce qu’un échelon de hiérarchie à un misérable monsieur à la vivacité d’esprit comparable à celle d’un bulot cuit. La vie est injuste, c’est prouvé, c’est même Thierry Ardisson qui le dit… mais ça pique quand même un peu de se faire pourrir la vie quotidienne, dont le caractère routinier me donne déjà des aigreurs d’estomac, par un mec dont le QI est égal au tiers de sa température anale, arrondie à l’inférieur. Dans le cas présenté ici, l’inférieur, c’est moi. Et j’aime pas trop trop ça.

* oui je sais, on dit « apporter » une boisson, c’était pour plus d’authenticité.

psplc: oui, une vanne de cet article est empruntée à Desproges (sauras-tu la retrouver?), mais je ne voyais pas d’expression aussi brillante pour dire la même chose.

Posted in Ils sont partout!!!, Raaaahhh!! | Tagué: , , , , , , , , , | 12 Comments »

Blogroll artisanale

Posted by Kuhn sur mars 6, 2009

Une fois n’est pas coutume, je vais vous parler de trucs que j’aime, plus précisemment de blogs que j’aime.  Mais pour faire passer la pilule, je tiens à quand même à faire une micro-colère: putain font chier ces widgets de merde qui font que j’arrive pas à modifier ma blogroll, nom d’une pute borgne…!

Bon, ça c’est fait, maintenant, je vous fais ma petite pull up selecta:

  • Ahmed Kelly est drôle et complètement absurde, je suis fan et en plus c’est un pote.
  • Sskizo est très cool, même si elle m’énerve à faire sa hard-to-get (pas de commentaires sur son blog, follow personne sur son twitter, pas de compte facebook…)
  • Navie a un nouveau site, très chôôli et c’est aussi une pote!
  • Riou m’a un peu volé mon concept, bien que différemment. Bon, je l’aime quand même, parce que c’est mon ami!
  • Dyns fait la pouffe, mais elle le fait très très bien et avec des blagues dedans.

Voilà, c’est à peu près tout ce que je peux vous conseiller avec l’ardeur et la verve (et non la verge) d’un pré adolescent bourré d’hormones et de sébum, au premier rang d’un concert de Tokyo Hotel.

Posted in Uncategorized | Tagué: , , , , , , , , | 4 Comments »

Message pour mes (vrais) amis

Posted by Kuhn sur mars 4, 2009

Le jour où je commence à ressembler à un de ces deux là, n’oubliez pas de m’abattre d’une balle dans la tête.

En vous remerciant bonsoir.

Posted in La teigne | 4 Comments »