MORT AUX CONS

les chroniques de la mauvaise humeur

Posts Tagged ‘grunge’

Are you ready to sweat? Can you digg it?

Posted by Kuhn sur septembre 3, 2010

Dudes,

Vous vous demandez probablement pourquoi je vous délaisse comme ça depuis quelques temps. Il y a plusieurs raisons à ça, que je pourrai développer, mais j’ai pas envie et ça reviendrait à vous raconter un peu ma vie… et vous savez que je n’aime pas trop trop les blogs, alors je ne raconte pas ma vie. Cependant, une des principales raisons de ma rareté ici est la suivante : KNUCKLE DOWN.

C’est le groupe de rock’n’roll de demain, celui qui vous fera remuer vos popotins et qui vous rappellera votre jeunesse, quand vous portiez des jeans troués trop grands, des chemises en flanelle délavées et que vous aviez les cheveux rouges ou bleus ou mauves ou pourpres ou paraboliques… et vice et versa. Bref, du bon gros rock’n’roll qui tache, bien gras et lourd, en anglais s’il vous plait ! Je chante et tiens une des deux guitares, donc rien que par curiosité, vous êtes obligés d’aller y jeter une oreille…

Sinon, on est aussi sur Facebook (vous tapez Knuckle Down et hop, notre belle page apparait !) (become a fan, TODAY!). Mais ce n’est pas tout, on est aussi sur Last.fm et thesixtyone. Vous avez l’embarras du choix, plus qu’à cliquer et à kiffer vos races.

Sur ce, je vous fais des bisous, n’hésitez pas à me donner vos impressions et commentaires, c’est toujours bon à prendre. En revanche, si vous dites des trucs trop crétins, je me verrais dans l’obligation de devenir désagréable.

Publicités

Posted in Uncategorized | Tagué: , , , , , , , , , | 18 Comments »

We ROCK, they ROLL!!

Posted by Kuhn sur juillet 30, 2010

Bonjour les gens !

Bon, je vous laisse un peu en chien ces derniers temps, je suis bien désolé mais j’ai beaucoup de boulot et croyez moi, j’aimerais vous abreuver en bile un peu plus souvent. « C’est la vie » comme disent les américains… Bon, je ne poste pas une note pour vous dire que je ne poste pas, vous vous êtes crus sur un blog ou quoi ?! Nan, en vrai, je vous propose de participer à un tournage, qui débute demain et qui va donner un film de ouf malade. C’est produit par Sibel Films et plus précisement son département fiction : Killer Shot Corp.

Si je vous parle de tout ça, c’est que nous allons tourner deux séquences de fêtes (ou « teufs » comme disent les vieux qui veulent parler comme des jeunes). Une entre potes sur le thème Grunge Revival, avec des cheveux gras, des jeans troués et du son qui transpire la bière par tous les trous. Une dans un club esprit Rock/Electro/Freaks, avec des gens sexy, de la musique qui fait bouger les seufs et de la rock’n’roll attitude de derrière les fagots !

Alors si l’expérience vous tente, que vous habitez Paris (sinon, je ne vous parle pas, j’ai trop peur d’attraper des maladies médiévales (mais non, c’est bon, j’vous taquine !)), que vous êtes beaux et que vous êtes libres lundi prochain à partir de 13h et mercredi prochain à partir de 16h, envoyez un mail à Aurore, notre merveilleuse 1ère assistante/directrice de prod/kaléidoscope capillaire : aurore@killershotcorp.com

Allez, ne soyez pas timide, let’s ROCK, they’ll ROLL !

ps : aujourd’hui sortait en librairie la Bande Pas Dessinée en vraie Pas BD, sur format papier, avec de l’encre dedans et tout… je vous ordonne d’aller vous la procurer le plus vite rapidement possible !!

Posted in Uncategorized | Tagué: , , , , , , , , , | 1 Comment »

En décembre 1999

Posted by Kuhn sur décembre 23, 2009

Nous étions à l’aube d’un nouveau millénaire, les médias nous bassinaient avec le bug de l’an 2000, internet était encore en 56k et faisait des bruits de soucoupe volante dans les films des années 60. Et on se disait tous un peu que ce serait trop cool dans les années 2000…

J’étais encore en  terminale L option théâtre (oui, j’ai redoublé deux fois, bon ça va!). J’habitais en province banlieue dans une ville dont le nom rime avec moisir, connue des parisiens pour son magasin de meubles suédois avec parcours imposé et notice d’instruction à la clarté toute relative. J’étais un des seuls de mon crew à avoir le permis, mes parents me prêtaient parfois leur Fiat Punto, donc j’étais le connard de service qui emmène et surtout ramène tous ses potes en soirée, à faire des arrêts-vomi dans les champs… les soirées du style je-suis-le-seul-à-pas-être-pinté-alors-que-tous-mes-potes-sont-torchon/chiffon/carpette, c’était vraiment supayr! J’avais arrêté définitivement de fumer des ouinjs depuis quelques mois et mes potes en étaient restés à (lire avec la voix en fin de mue): « t’es die, toi? non moi j’suis pas die..!! mhfrrrfrrfrr, ho ho ho, non non, j’suis pas die, c’est toi qu’est die… fuhfuh fuh, trop mort de rire…!! vas-y laisse moi la place sur le banc, tu squattes depuis d’t’à l’heure » ouais, la banlieue quoi…

J’étais semi-puceau, j’avais une confiance en moi qui avoisinait celle d’Edouardo, faut dire que j’étais Grunge (je m’habillais trois tailles au dessus de la mienne) et que j’avais les cheveux longs/filasses jusqu’à la moitié du dos. Je crois que j’étais assez marrant et que j’avais en fait mon petit succès (ce que j’ai découvert bien plus tard, grâce à facebook, notamment) mais je trouvais que la déprime et le malheur c’était beaucoup plus sexy et romanesque. D’ailleurs j’écrivais des chansons de rock’n’roll triste depuis quelques années déjà, en 99 j’en étais à me prendre un peu pour un poète maudit à la Jim Morrison. D’ailleurs, l’été d’après je suis allé à San Francisco, c’était mon premier contact avec les States et j’ai kiffé ma race. Je vivais un amour impossible et déchirant avec la prom queen de mon lycée, celle dont tous les mecs étaient amoureux mais que moi j’aimais encore plus fort, à chanter des chansons tristes sous la pluie battante pour ses beaux yeux! (j’aurais dû le déposer à la SACD, j’aurais fait fortune en portant plainte contre Jena Lee)

Pour le réveillon du nouvel an 2000, qui aurait du être une grosse tuerie, on s’attendait tous à un truc de ouf malade, hein?! Eh ben de mon côté, c’était dans la maison des parents d’un des mecs de mon quartier, y avait beaucoup de shit, pas mal de vodka, quelques bouteilles de champagne et très peu de meufs. (à part les moches qui écoutent Bob Marley ou Oasis (ou les deux) et qui sont toujours là alors qu’on ne les invite que pour appâter les bonnes) Le premier vomi de l’an 2000 est arrivé à minuit, 8 secondes et 30 centièmes. Mon meilleur ami de l’époque a dormi dans sa voiture entre 1h22 et 5h49 avec System of a Down à fond et en boucle sur son auto radio, vidant intégralement sa batterie. Ouais, je ne te le fais pas dire, c’était la grosse grosse lose…

Dix ans plus tard, je réalise mon évolution et à quel point je ne suis presque plus du tout la même personne. Je me rends compte du chemin parcouru et des choses que j’ai réalisées et dont je suis fier. J’ai une forte tendance à me lamenter et à ne jamais être satisfait de ma situation, mais quand je regarde dans le rétroviseur, je me rends compte que par rapport à il y a dix piges, je n’ai vraiment pas trop trop à me plaindre.

Bon, je ne sais pas si ils vont me suivre, mais j’invite des gens dont j’aime bien bien les blogs à se livrer au même exercice que moi: Allez Navo, Simone, Ahmed, Odieux Connard, Juliette, Navie, Klaims, Nora, Boulet (on est fous!), Antoine, Steph et Coline; régalez nous en nous disant à quoi ressemblait votre vie à l’époque et vos anecdotes du mois de Décembre 1999!! Il paraît que ça a un nom de faire ça, mais comme je suis trop un électron libre et que je déborde d’originalité, je n’appellerais pas ça une patate chaude. (eh les lecteurs, cliquez sur les blazes au dessus, comme ça ils se rendront compte qu’ils ont une mission et en plus vous tomberez sur de bons blogs!!) Merci à Ahmed et Antoine d’avoir déjà répondu à l’appel! Allez, bisous.

Posted in Uncategorized | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 27 Comments »